Des questions ?
Test-Achats est à vos côtés pour:
- traiter toute plainte ou demande
- tout avis juridique et sur la santé


Pas encore abonné(e) ?
Appelez-nous pour un conseil gratuit (mentionnez le code "conseil") au 02 542 33 00
et découvrez tous les avantages de l'affiliation.

Le monde Test-Achats :
Dossier

Yaourts: bon pour la santé?

26 mars 2014
Yaourts: bon pour la santé?

Au rayon frais, les produits lactés forment une grande famille. On y trouve des yaourts en tous genres (au lait entier ou écrémé, brassés ou veloutés, nature ou aux fruits, aromatisés, allégés aux édulcorants, aux céréales, etc.), mais aussi des desserts lactés, fromages frais, probiotiques et boissons fermentées, etc. Comment s’y retrouver?

N’est pas yaourt qui veut

Passons les divers types de desserts lactés en revue. Les laits fermentés sont ensemencés avec des micro-organismes. Le plus consommé chez nous est le yaourt (ou yoghourt), mais on en trouve aussi ensemencés avec des probiotiques bifidus probiotica ou Lactobacillus acidophilus et Lactobacillus casei. Précisons que pour porter le nom de "yaourt", la loi oblige le produit à contenir deux ferments lactiques précis (Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus) vivants et en quantité abondante. Cette "abondance" n’est pas spécifiée par la législation belge.
Les laits fermentés traités thermiquement ne contiennent plus de bactéries vivantes, mais restent source de calcium et de bonnes protéines. Ils se conservent à température ambiante.
Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, bactéries ou levures, qui, ajoutés à certains aliments, pourraient exercer un effet bénéfique sur l’équilibre de la flore intestinale. Quelques exemples pouvant être ajoutés : Lactobacillus, Streptococcus, Bifidobacteries, Saccharomyces, etc. On en trouve dans les laits fermentés (ex.: Yakult, Actimel), jus de fruits, compléments alimentaires et médicaments à des fins thérapeutiques (ex.: Enterol; Lacteol).

Conserver les ferments lactiques vivants

Un yaourt ne doit être ni stérilisé ni pasteurisé, car les bactéries qu’il contient doivent rester vivantes et nombreuses dans le produit fini. Le lait est pasteurisé, puis ensemencé par les bactéries spécifiques du yaourt.
Au frigo, dans la partie haute (température de 4 à 7°), un yaourt se conserve environ 3 semaines. Au-delà de la date limite de consommation (DLC), les bactéries qu’il contient diminuent.
Une fois ouverts, les yaourts peuvent encore être consommés dans les 3 jours, à condition de ne pas boire directement à la bouteille.

C’est bon pour la santé ?

Manger ou boire des yaourts est sain, ne fût-ce que pour leur bonne teneur en calcium. Ils offrent d’autres avantages nutritionnels : de bonnes protéines (issues du lait) facilement assimilables par l’organisme, des vitamines B, une faible teneur en graisse (du moins pour les produits maigres), pour une valeur énergétique correcte. Attention, la teneur en calories peut doubler lorsqu’il s’agit de produits au lait entier, à la crème ou auxquels du sucre a été ajouté. Bonne nouvelle: consommer ces yaourts est permis aux personnes intolérantes au lactose. En effet, celui-ci est dégradé partiellement par les ferments lactiques, lesquels sont tout à fait profitables à tous puisqu’ils améliorent la qualité de la flore intestinale.

Yaourt aux fruits : peu de fruits mais parfois beaucoup de graisses et de sucre

Dans beaucoup de yaourts, cependant, la teneur en fruit est considérablement plus faible que ne le laisse entendre l'emballage. Une présence de 6% de fraises par 100 g de yaourt signifie que votre portion de yaourt (100 à 125 g) contient environ une demi-fraise, alors que l'emballage représente souvent une abondance de fraises. Pour cette raison, nous estimons qu'un yaourt aux fruits devrait avoir une teneur minimale pour pouvoir porter le nom de yaourt aux fruits.

En outre, le pourcentage légal de graisses pour un yaourt nature maigre, partiellement écrémé ou entier, ne concorde pas toujours avec le taux total de gras qu’on trouve dans un yaourt aux fruits. Certains d’entre eux, dits entier, contiennent toutes sortes d'additifs qui donnent un taux de gras comparable avec celui d’un yaourt nature demi-écrémé, bien que cette teneur en graisse soit déterminante pour le prix. Mais, attention, avec l’ajout de sucre, un yaourt aux fruits "maigre" contient parfois plus de calories qu’un yaourt aux fruits "entier".

D'autre part, les yaourts grecs et les yaourts crémeux affichent un taux de graisses très élevé – en combinaison avec une forte teneur en sucre – peuvent être considérés plutôt comme des desserts riches en calories.

L'authenticité en partie perdue

Les fabricants ajoutent aux yaourts aux fruits toutes sortes d'éléments, allant des agents de conservation saccharose jusqu'aux épaississants. L'authenticité du yaourt est compromise à cause de cela. Par exemple, la teneur en sucre est augmentée par une addition de saccharose, éventuellement complétée avec du sirop de glucose-fructose et le yaourt est souvent coloré à l’aide de colorants ou aliments colorants, tels que le jus concentré de carotte, de betterave, de sureau, etc.…

Certains yaourts aux fruits comprennent en outre du sorbate de calcium, un agent de conservation. Mais le fait que la majorité des yaourts aux fruits que nous avons testés ne contiennent pas d'agents de conservation, démontre toutefois qu'il est possible de ne pas les utiliser. Enfin, la majorité des produits testés sont fabriqués avec des arômes. La mention "Arôme naturel" sur l'emballage par exemple d'un yaourt aux fraises ne provient pourtant pas de fraises, mais bien d'une autre matière première naturelle. Nous trouvons donc que l'arôme doit être clairement indiqué sur l'emballage, aussi bien que la présence de fruits.

Bienfaits supposés encore à prouver

Cela dit, malgré les allégations des fabricants concernant les probiotiques, la plupart des effets sur la santé ne sont pas encore clairement établis. Depuis toujours, nous traquons ces boniments et les législations avancent aussi dans ce domaine (cf. réglementation européenne sur les allégations nutritionnelles et de santé).

La recherche scientifique explore les vertus thérapeutiques et préventives des souches de bactéries du yaourt. Plusieurs hypothèses sont à l’étude : elles auraient un effet stimulant sur le système immunitaire, notamment au niveau du colon. Si les probiotiques ont prouvé leur action sur les diarrhées (des nourrissons, du voyageur, ou consécutives à une prise d’antibiotiques), d’autres effets bénéfiques, avérés chez les souris doivent encore être confirmés pour l’homme.

 

Fraudes

L’illustration sur l'emballage du yaourt ou le nom d'un produit peuvent souvent mener à des fraudes. Quelques exemples :

  • Un yaourt blanc avec une fraise sur l'emballage, alors que le yaourt est rose du fait des colorants.
  • Les expressions comme "sur un lit des fraises" ou "nature sur le fruit" sur l'emballage. Le "lit de fraises" n'est toutefois souvent pas plus qu'une préparation de fruit avec des fraises, ajoutés de sucre et d’additifs.
  • Un emballage sur lequel plusieurs fraises sont représentées, alors que la teneur réelle en fraises soit souvent relativement faible.
  • L'utilisation du terme "yaourt artisanal" sur l'emballage, alors que le yaourt contient des agents conservateurs.

 

Marques testées

  • 365
  • Albert Heijn
  • Bioferme
  • Boni Selection
  • Bonne Maman
  • Campina
  • Danone
  • De Lelie
  • De Polder
  • Delhaize et Delhaize Bio
  • Emmi
  • Eridanous
  • Everyday
  • InexPur Natur
  • Milbona
  • Bio Carrefour
  • Carrefour Discount
  • Milsa
  • Milsani
  • Nestlé
  • Pâturage
  • Pâturages
  • Söbbeke
  • Springfresh
  • Yogosan
  • Yoplait
  • Zott
  • Zuivelhoeve


Ressources