Des questions ?
Test-Achats est à vos côtés pour:
- traiter toute plainte ou demande
- tout avis juridique et sur la santé


Pas encore abonné(e) ?
Appelez-nous pour un conseil gratuit (mentionnez le code "conseil") au 02 542 33 00
et découvrez tous les avantages de l'affiliation.

Le monde Test-Achats :
En direct

La taxe "tampon", c'est fini. Le gouvernement nous a entendu

6 octobre 2017
La taxe "tampon", c'est fini. Le gouvernement nous a entendu

Les protections hygiéniques bénéficieront d’une TVA réduite à 6 % comme les autres biens de première nécessité. Le conseil des ministres a approuvé la mesure ce vendredi 6 octobre. Notre action a porté ses fruits. Pour rappel, nous avions lancé, avec le collectif "Belges et Culottées", une pétition qui avait recueilli plus de 10.000 signatures!

Avec le collectif Belge et Culottées, nous militions depuis longtemps pour la suppression de la discrimination fiscale liée à ce qu’on appelle communément la « taxe tampon ». Notre pétition conjointe avait récolté près de 10.000 signatures, un franc succès donc.

Au mois de décembre 2016, nous apprenions, avec grande satisfaction que le ministre des Finances, relayant notre demande, proposait de lever cette discrimination fiscale. Mais le dossier restait au point mort. 

Nous avions dès lors interpellé le Premier Ministre ainsi que les Vice-Premiers pour demander de faire bouger les choses. C'est chose faite. 

Des biens de première nécessité

Les protections hygiéniques - tampons, protège-slips, serviettes hygiéniques et coupes menstruelles - sont incontestablement des biens de première nécessité.

Elles sont utilisées par des millions de femmes dans le monde tous les mois pendant près de 40 ans, de la puberté à la ménopause. Or, malgré le fait que la TVA sur les biens de première nécessité soit fixée à 6%, les protections hygiéniques étaient taxées à 21%. Cette anomalie est aujourd'hui corrigée.