Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Vive le décodeur numérique libre

18 févr. 2013
Test-Achats mène bataille contre les décodeurs chers, peu efficaces et énergivores des cablo-opérateurs. A l’exception de TV Vlaanderen et de TéléSAT, le consommateur est toujours pieds et poings liés à la technologie de son fournisseur. Dans les pays voisins, et ce depuis longtemps, on peut utiliser la carte ou module CI de son téléviseur à écran plat sans se voir imposer un décodeur inutile. Test-Achats fait un appel à la mobilisation des consommateurs en lançant une pétition “Vive le décodeur libre” et organise à l’occasion de la journée mondiale des consommateurs, le 15 mars 2013, un championnat de Belgique de lancer de décodeurs.

Décodeur séparé ou module CI

La télévision digitale donne, du moins sur les téléviseurs modernes, une meilleure qualité d’image que l’analogique. Elle offre aussi toute une série de fonctions supplémentaires comme la facile programmation des enregistrements, la vision différée, une version électronique du guide des programmes. Malheureusement, le consommateur a toujours besoin d’un décodeur séparé et spécifique, souvent cher et peu efficace. Dans nos pays voisins, la solution a été trouvée depuis longtemps au travers de la carte ou module CI qui peut être acheté pour moins de 100€ et qui s’adapte à tous les téléviseurs à écran plat modernes. De plus, il ressort d’une enquête de Test-Achats que la moitié des Belges sont demandeurs d’une offre simplifiée et de base, et donc bon marché, de chaînes numériques.

Pourquoi pas en Belgique?

Il ressort des rapports annuels des câblo-opérateurs que l’offre de services interactifs est particulièrement lucrative pour eux. Un événement a marqué les esprits en Flandre dernièrement : la décision de Telenet fin novembre 2012 de ne plus soutenir la plateforme INDI (Province du Limbourg, intercommunale reprise par Telenet). Le décodeur INDI n’est pas interactif mais est la propriété du consommateur. Il ne peut donc rapporter un profit à l’entreprise Telenet. Lorsque Test-Achats pose la question aux câblo-opérateurs de savoir s’ils vont utiliser la technologie du module CI, ils répondent qu’ils l’examinent. Ce petit jeu dure depuis des années. Il est remarquable de constater qu’UPC Nederland, qui appartient pourtant au même groupe Liberty Global Group que Telenet, lui, propose bien le module CI et laisse donc la liberté de choix au consommateur.

Sérieuse économie pour le consommateur

Le passage d’un décodeur imposé par le fournisseur à une carte/module CI procure des économies substantielles annuelles au consommateur. Chez Telenet, il faut compter 123,80€ pour l’utilisation d’un décodeur avec possibilité d’enregistrement (8,20€ pour la location mensuelle et 25,40€ pour la consommation d’énergie du décodeur). Avec le module CI, cela revient à 0€. La même situation est d’application en Wallonie et à Bruxelles avec un coût annuel respectivement de 122,32€ (7,56€ pour la location mensuelle et 31,60€ pour la consommation électrique du décodeur Voo) et de 123,50 € (7€ de location mensuelle et 39,50€ de consommation électrique chez Numéricable). Les frustrations chez les consommateurs vont bien au-delà que ces seuls suppléments: besoin d’utiliser deux télécommandes, problèmes de fiabilité (un utilisateur sur trois a déjà dû remplacer son décodeur en raison de pannes), installation complexe, trop de câbles à la maison, deuxième point de visionnage onéreux , bruit de fond gênant, impossibilité de faire des réserves de copies de ses enregistrements peu de contrôle sur ses propres enregistrements etc…
Test-Achats insiste également sur le risque pour le consommateur de se voir imposer des updates techniques chers.

 

Pétition et “Championnat de Belgique de lancer de décodeurs”

Test-Achats estime que cette situation n’est plus acceptable. On ne peut plus nier ou refuser l’existence d’alternative. C’est pour cette raison que Test-Achats organise le 15 mars 2013 le premier (et on l’espère le dernier) Championnat de Belgique de lancer de décodeurs. Tous les décodeurs défectueux et dépassés reçoivent une fin honorable plutôt que d’aller croupir dans un grenier. Pour faire de cette opération un succès et pour mettre la pression des opérateurs, Test-Achats mobilise l’aide des consommateurs. Il est demandé aux consommateurs de mettre à disposition leur décodeur hors d’usage, de venir participer au championnat de Belgique, de diffuser le film mettant en scène le champion de Belgique de décathlon (et 4ème aux Jeux Olympiques) Hans Van Alphen, et surtout de signer la pétition. Sur son site Internet, Test-Achats a mis en ligne une pétition pour faire passer ses exigences et pour libérer les consommateurs de ces décodeurs chers et vilains.

Vous retrouvez la pétition et vous pouvez visionner le premier lancer de décodeur effectué par notre champion national, Hans van Alphen sur www.test-achats.be/decodeurlibre.