Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Consommation de carburant des véhicules

Des moteurs à essence Volkswagen à consommation anormale d’huile: Inadmissible pour Test-Achats!

10 mai 2016
La consommation démesurée d’huile de certains moteurs à essence de Volkswagen fait l’objet depuis des mois de plaintes auprès de l’organisation de défense des consommateurs Test-Achats. Il s’agit principalement de modèles VW, Seat, Skoda et Audi à moteur TFSI et TSI construits entre 2008 et 2012. Dans certains cas, les consommateurs doivent remettre 1 litre d’huile dans leur moteur tous les 1000 kilomètres. Cette consommation d’huile endommage les bougies, les cylindres et le moteur, ce qui représente un coût financier élevé pour le consommateur. Test-Achats a décidé d’agir (www.test-achats.be/surconsommationhuile).

Encore Volkswagen

Le problème serait dû à la hauteur incorrecte et à la dureté des segments racleurs d’huile qui sont montés dans les pistons du cylindre. Normalement, ces segments font en sorte qu’une quantité suffisante d’huile retourne au carter. Dans les moteurs 1.8 et 2.0 TFSI, 1.8 et 2.0 TSI, 1.4 TFSI et 1.4 TSI, qui équipent de nombreux modèles du groupe Volkswagen, il reste trop d’huile dans le cylindre. Cette huile brûle et laisse des traces noires sur les bougies, entre autres. Dans certains cas, le moteur peut casser complètement et la facture peut s’élever à plusieurs milliers d’euros pour le consommateur, parfois même plus de 10 000 euros. Le problème est d’autant plus fâcheux que les défauts graves ne se manifestent qu’après environ 80 000 km, soit généralement au-delà de la période de garantie de deux ans. Les conducteurs peuvent cependant remarquer beaucoup plus tôt que quelque chose ne va pas car ils doivent sans cesse remettre de l’huile dans le moteur et leur véhicule émet des fumées bleu-noir anormales qui sont caractéristiques du problème. Un moteur consomme toujours un peu d’huile, mais Test-Achats reçoit des plaintes de personnes dont les voitures consomment parfois plus d’un litre pour 1000 km, alors qu’en temps normal, un litre d’huile permet de rouler jusqu’à cinq fois plus longtemps. Ces plaintes concernent des modèles rencontrés fréquemment sur les routes, notamment l’Audi A4 1.8 TFSI, l’Audi Q5 2.0 TFSI, la Volkswagen Passat, la Golf, la Touran... Les moteurs 1.8 et 2.0 TSI figurent parmi les cas typiques de consommation d’huile anormale.

Un problème malheureusement connu …

Le problème ne se présente pas seulement en Belgique. Partout dans le monde, des consommateurs font état des mêmes désagréments. Aux États-Unis, une action groupée a été introduite en 2012 au nom d’un groupe de consommateurs en raison de la consommation démesurée d’huile de certains modèles Audi. En 2014, toujours aux États-Unis, Volkswagen a consenti à un arrangement compensatoire et à une indemnisation rétroactive pour toutes les réparations effectuées, en plus d’étendre la garantie des véhicules à 8 ans. Aux Pays-Bas, une fondation a été créée pour rassembler toutes les plaintes de consommateurs et d’entreprises à ce sujet sous le droit néerlandais.  Cette fondation veut faire pression sur le groupe Volkswagen AG pour qu’il indemnise les consommateurs bernés.

Test-Achats sur la brèche

Pour défendre les droits des consommateurs de façon optimale, Test-Achats met un formulaire à disposition sur Internet (www.test-achats.be/surconsommationhuile) afin que les personnes lésées puissent se signaler. Les conducteurs peuvent y consulter la liste exhaustive des marques et modèles qui présentent le problème. Dans un premier temps, l’organisation des consommateurs veut déterminer l’ampleur du problème sur le marché belge. Au bout de quelques mois, Test-Achats entamera des négociations avec l’importateur D’Ieteren pour que les personnes qui se seront signalées soient indemnisées correctement pour ces dommages dus, selon toute vraisemblance, à un défaut de fabrication.