Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

#Dieselgate : Pannes suite à la mise à jour du logiciel, Test Achats interpelle les autorités

14 nov. 2017

 Test Achats reçoit des plaintes de consommateurs rencontrant des problèmes suite à la mise à jour du logiciel « truqueur » de leur véhicule par le groupe Volkswagen. Ce qui se passe précisément lors de cette mise à jour reste un secret bien gardé. Test Achats a demandé à l’organisme d’homologation allemand KBA les informations à ce sujet ainsi que les résultats des tests. En vain. L’organisation des consommateurs demande à l’Inspection économique d’agir face à ce manque criant d’informations objectives pour les clients Volkswagen. Les problèmes occasionnés suite à cette mise à jour doivent être solutionnés gratuitement. Le consommateurs peuvent introduire une plainte contre D’Ieteren via www.testachats.be/moduleplaintes.  

De nombreuses plaintes

Le nombre de témoignages de consommateurs rencontrant des problèmes après la mise à jour du logiciel par le groupe Volkswagen augmente chaque jour. Test Achats a également reçu des dizaines de plaintes à ce sujet. Cela va des plaintes concernant un bruit étrange, en passant par les vannes EGR (dont la fonction est de limiter les émissions en NOx) qui tombent en panne, une surconsommation de carburant, moins de puissance … Et dans la plupart des cas, la facture pour effectuer les réparations est salée.

 

Que se passe-t-il exactement lors des mises à jour des logiciels ?

Un secret bien gardé…

Et pourtant le groupe VW maintient que  « l’application des mesures de mise en conformité ne présente aucun effet négatif sur la consommation de carburant, les émissions de CO2, les performances du moteur et le niveau sonore de leur véhicule et que toutes les données relatives à l’homologation du véhicule restent inchangées ».

Le groupe VW ne veut pas donner accès aux documents, notes, résultats des tests, etc. qui permettraient de vérifier objectivement cette affirmation. Il en réfère uniquement au KBA (Kraftfahrt-Bundesamt), l’organisme d’homologation allemand qui a approuvé la mise à jour du logiciel proposé par le groupe VW.

 

Test Achats interpelle le KBA

Il est donc temps d’interpeller également le KBA ! Test Achats a adressé un courrier recommandé à l’organisme d’homologation allemand.  L’organisation lui demandait de clarifier la manière dont il a vérifié l’efficacité de la mise à jour du logiciel, et de fournir toutes les informations nécessaires ainsi que les résultats des tests. Dans sa réponse, le KBA a déclaré ne pas pouvoir (actuellement) accéder à cette demande.

 

Besoin urgent de transparence et d’information

Les consommateurs ne savent toujours pas ce qui se passe lors de la mise à jour du logiciel et l’impact de celle-ci sur leur véhicule. Toutes les tentatives pour essayer de le savoir sont restées vaines. En résumé, les consommateurs devraient faire aveuglément « confiance » à VW. Difficile après ce qui s’est passé ... Cela ne peut plus durer. L’organisation de consommateurs demande donc à l’Inspection économique et au Ministre Peeters d’agir face à ce manque criant d’informations.

 

Et maintenant ? Que peuvent faire les consommateurs ?

Les problèmes occasionnés aux véhicules suite à la mise à jour du logiciel doivent être solutionnés gratuitement. Les consommateurs qui ont payé une remise en ordre doivent être remboursés. Le logiciel truqué n’a jamais été autorisé dans ces voitures, il est donc tout à fait logique que ces coûts soient à charge du groupe VW.

 

Test Achats recommande aux consommateurs victimes de ce type de problèmes de prendre contact avec D’Ieteren, responsable de l’action de rappel du groupe VW en Belgique. Cela peut se faire très facilement via www.test-achats.be/plainte. Si D’Ieteren n’a toujours pas réagi ou envoyé un accusé de réception après 14 jours, les consommateurs sont invités à envoyer leur plainte à D’Ieteren par courrier recommandé. A défaut d’issue positive, Test Achats interviendra pour ses membres.