Test-Achats tient à vous informer que notre site Web utilise ses propres cookies ainsi que ceux de tiers pour mesurer et analyser la navigation de nos utilisateurs afin de fournir des produits et services susceptibles de vous intéresser. En utilisant notre site, vous acceptez cette politique et consentez à l'utilisation de cookies. Vous pouvez modifier les paramètres ou obtenir plus d'informations ici.

Des emballages alimentaires trompeurs qui dérangent plus de 65% des consommateurs

21 déc. 2017

Depuis des années, Test Achats se bat pour un étiquetage correct des produits alimentaires. De nombreuses enquêtes montrent malheureusement que les fabricants mènent les consommateurs en bateau en mettant par exemple en avant de beaux fruits sur l’emballage alors que le produit n’en contient en réalité que 0,5 %.  L’organisation de consommateurs a sondé plus de 1000 personnes à ce sujet. Le résultat est sans appel: plus de 65 % jugent ces emballages trompeurs et encouragent Test Achats à s’y attaquer en demandant l’indication obligatoire du pourcentage de fruits sur l’emballage.

Test Achats se bat pour un étiquetage honnête des denrées alimentaires

L’organisation de consommateurs constate fréquemment que les fabricants tentent de mener les consommateurs en bateau à l’aide d’un emballage attirant. D’après la loi, les fruits ou autres ingrédients nobles peuvent être mentionnés verbalement ou visuellement sur l’emballage uniquement s’ils sont présents dans le produit et que leur pourcentage est indiqué dans la liste des ingrédients. Les fabricants interprètent cependant cette règle à leur avantage, en ajoutant à la recette des quantités minimes de jus ou de purée de fruits pour allécher le consommateur avec des fruits sur l’emballage. Une pauvre framboise suffit pour représenter le fruit sur l’emballage, même si le goût, l’odeur et la couleur sont principalement dus à toutes sortes d’additifs et arômes.

Pour Test Achats, il est inacceptable que le consommateur moyen soit induit en erreur de cette façon sur la composition et ne puisse pas se fier aux promesses de l’emballage pour déterminer si un produit contient ou non des quantités respectables de vrais fruits.

Qu’en pense le consommateur ?

Test Achats a voulu connaître l’avis des consommateurs par rapport à ces emballages ô combien séduisants mais dont la composition réelle du produit est parfois bien décevante. 

Quelques questions ont donc été posées à un échantillon de plus de 1000 personnes âgées entre 25 et 74 ans.

La majorité des consommateurs n’est pas dupe  …

Une bonne moitié des répondants évaluent une teneur en fruits exacte ou inférieure à la réalité.

… mais ils trouvent les emballages trompeurs et dérangeants

Par contre, même s’il sont clairvoyants, 66% des répondants estiment que, sur le plan de la teneur réelle en fruits, les emballages sont trompeurs et ils ajoutent que cela les dérange.

Par ailleurs, 62% des répondants sont d’avis que Test Achats doit plaider pour que la teneur réelle en fruits apparaisse à l’avant de l’emballage.

Ces avis ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd ! L’organisation de consommateurs a bien saisi le message et se dit plus disposée que jamais à poursuivre son combat pour des emballages corrects et honnêtes.

Cliquez ici pour notre dossier "Recherche étiquetage correct"