Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Propriété intellectuelle

Test Achats contre Facebook : deuxième étape d’un long combat

28 oct. 2018

#NotYourPuppets #MyDataIsMine

 

Aux premiers jours de l’éclatement du scandale Facebook, l’organisation de consommateurs, Test Achats, avec ses associations sœurs au Portugal, en Espagne et en Italie, a décidé d’attaquer le géant des réseaux sociaux. En Belgique, plus de 33.000 personnes ont marqué leur intérêt pour une action collective. Les inscriptions restent ouvertes.  Ce lundi 29 octobre, la première audience au tribunal de commerce de Bruxelles aura lieu. Après l’introduction de l’action au mois de juin, c’est la seconde étape d’un combat qui ne fait que débuter.

Historique

En mars dernier, le scandale “Cambridge analytica” éclatait . Il mettait en lumière l’utilisation par Facebook des données de ces utilisateurs et ce, sans que ces derniers en soient conscients, et encore moins d’accord. Depuis 2014, plus de 50 millions d’utilisateurs ont été “piégés”. A la suite de ces révélations, Test Achats et ses associations-soeur en Italie, au Portugal et en Espagne, ont envoyé une mise en demeure formelle au géant des réseaux sociaux afin de demander quelles mesures il allait prendre pour réparer les conséquences des dommages subis par les consommateurs et pour garantir l’application et le respect des droits des consommateurs.

Le dossier avance

Malgré cela, rien n’a bougé. Test Achats a donc introduit une action en justice auprès du tribunal de commerce de Bruxelles le 25 juin dernier pour exiger une indemnisation des consommateurs. En parallèle, l’organisation s’est invitée dans le cadre d’une procédure pendante aux USA contre Facebook dans une affaire distincte pour exiger la divulgation d’informations concernant le modèle économique du réseau social en matière de collecte et de gestion des données personnelles de ses utilisateurs.

Ce lundi, une première séance introductive aura lieu au tribunal du Bruxelles. Elle devrait permettre de préciser la suite de la procédure. Ainsi, un calendrier sera proposé.

“My Data is Mine”

Jusqu’à maintenant, plus de 33.000 personnes se sont inscrites et ont marqué leur intérêt pour l’action collective lancée par Test Achats. Nous réclamons une compensation de 200 euros par consommateurs pour cette utilisation abusive des données personnelles. Cette somme prend en compte l’avantage commercial que Facebook a acquis en communiquant les données de ses utilisateurs à des tiers, mais également la valeur des données partagées par les utilisateurs sur Facebook. Vous pouvez toujours vous inscrire.

Ce n’est qu’un exemple parmi d‘autres d’un modèle économique basé sur le partage et l’utilisation (abusive) des données sans que les utilisateurs n’en soient correctement informés ou qu’ils aient donné leur consentement explicite à cette fin. Car, en tant que propriétaire de vos données, vous seul pouvez en avoir le contrôle exclusif.

www.test-achats.be/actionfacebook