Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Droits des consommateurs

Des arrondis hasardeux !

04 déc. 2019

Les nouvelles règles d’arrondi sont applicables depuis seulement quelques jours et certains consommateurs font déjà part de leurs expériences négatives à Test Achats. Cela concerne principalement les arrondis en cas de paiement électronique. L’organisation de consommateurs insiste plus que jamais sur l’obligation pour le commerçant de communiquer clairement si il applique la règle de l’arrondi en cas de paiement par carte de crédit ou de débit.

Nouvelle règle.

Depuis le 1er décembre 2019, les commerçants doivent arrondir les paiements en liquide vers le plus proche multiple de 5. L’objectif ? Assécher et faire disparaître de fait les pièces de 1 et de 2. La production de ces petites pièces coûte apparemment très cher et elles restent la plupart du temps dans les porte-monnaie des consommateurs belges. Il faut donc continuer à en produire tant et plus. Pour les paiements électroniques, le choix du commerçant d’arrondir ou pas est libre (mais doit être indiqué et affiché). De plus, l’arrondi ne s’applique que sur le montant total et pas sur chaque produit séparément. Enfin, rien n’interdit à un consommateur de continuer à utiliser les pieces en question car elle restent des moyens de paiement libératoires. Et les commerçants doivent les accepter et peuvent les utiliser pour rendre la monnaie.  

Mauvaises expériences ?

Depuis le début de la semaine, Test Achats a déjà reçu plusieurs témoignages sur la liberté prise par certains avec les règles d’arrondi. Test Achats rappelle le libre choix du commerçant pour les paiements “avec carte” : soit il demande le paiement du montant exact, soit il applique l’arrondi. Et dans ce dernier cas, il doit clairement l’annoncer et l’appliquer à toute sa clientèle.

Test Achats encourage les consommateurs qui constatent des infractions à ces règles à les communiquer à ses services (02/542.33.43). En rassemblant les plaintes, cela permettra d’avoir une vue d’ensemble sur les mauvaises pratiques et d’informer au mieux les autorités (SPF Economie, ...).

“Les pièces ne vont pas à la poubelle”

Les nouvelles règles en matière d’arrondi n’impliquent pas la disparition totale et de droit de toutes les pièces de 1 et de 2. Celle-ci restent parfaitement valables et restent des moyens de paiement libératoires. Les commerçants ne peuvent les refuser (dans la limite de 50 pièces maximum de chaque). Et le consommateur ne peut non plus les refuser lorsqu’un commerçant lui rend la monnaie” selon J-Ph. Ducart, porte-parole de l’organisation.  

Expériences et plaintes à ce sujet peuvent être communiquées au numéro de telephone suivant : 02 / 542.33.43 ou via la page Facebook de Test Achats.