Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Santé

Couches pour bébés : pas de panique

23 janv. 2019

Test Achats a pris connaissance du test réalisé par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) sur les couches pour bébés.

L’organisation de défense des consommateurs teste régulièrement la qualité ainsi que la sécurité des couches pour bébés. En 2015, un de ses tests sur des langes vendus sur le marché européen avait mis en lumière la présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques dans 4 langes sur  les 11 testés.  Potentiellement cancérigènes, ces derniers ont tout sauf leur place dans les articles pour bébés.  Pour le marché belge, les résultats étaient plus rassurants. Dix des douze modèles ne contenaient pas le moindre HAP.  Le modèle de la marque Delhaize en contenait une quantité infime, sans parler de toxicité, mais le modèle Toujours Day & Night de Lidl en contenait trop aux yeux de l’organisation.

Test Achats vient de resonder le marché belge.  Les experts du laboratoire ont recherché dans 10 marques de langes d’éventuelles substances chimiques indésirables, telles que des allergènes, des HAP ou des herbicides. Aucun allergène ni HAP n’a été détecté. En ce qui concerne les herbicides, rien d’alarmant n’a été mis en évidence, même si potentiellement des traces d’herbicide peuvent se retrouver dans les langes puisqu’ils se composent en bonne partie de fibres naturelles (cellulose, coton). L’organisation a décelé d’infimes traces de glyphosate dans les langes écologiques Moltex, et encore plus infimes chez Kruidvat. Certes, le glyphosate est interdit dans la culture du coton biologique, mais il peut malgré tout avoir contaminé les eaux souterraines.

Cela dit, les seuils détectés sont tellement minimes qu’il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter. Mais cela montre une fois de plus que les produits bio ou écologiques ne sont pas automatiquement à l’abri d’une contamination par des substances indésirables.

A noter que l’organisation de consommateurs n’a pas pu intégrer les langes des marques Delhaize (qui avait posé problème l’année précédente) et Carrefour car les fabricants prévoyaient de modifier leur composition pendant notre test.

Les différences de résultats avec l’ANSES s’expliquent probablement par le fait que les substances recherchées ne sont pas identiques, et que les marques de langes diffèrent d’un marché à l’autre. Test Achats fait néanmoins sienne les revendications de l’ANSES qui demande aux fabricants d’abandonner l’utilisation de substances parfumantes et de mieux contrôler l’origine des matières premières utilisées dans la fabrication de ces langes. Plus de contrôles de ces produits destinés à un public extrêmement vulnérable sont également nécessaires.

L’entièreté des résultats des tests réalisés par Test Achats sera publiée dans le magazine de février.