Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Services de paiement

Nouvelle annonce de Deutsche Bank : plus que 2 banques “gratuites”

10 janv. 2019

TA demande un débat sur la question !

Les changements tarifaires chez les banques se multiplient avec leur lot d’augmentations et de frais plus ou moins cachés. Quelle qu’en soit la forme, l’objectif est de décourager les consommateurs de recourir à certaines opérations dites manuelles. ll n’est pourtant pas contesté que le consommateur fait de plus en plus lui-même. Se diriger vers une société sans cash est un choix de société qui doit se faire à des conditions acceptables pour la population.  Les services ont un coût mais celui-ci doit être transparent, prévisible et acceptable pour le plus grand nombre.  Ce n’est plus le cas dans le monde bancaire. Test Achats a adressé un courrier fin décembre à Febelfin afin d’ouvrir le débat sur la question dans les prochains mois.

Après ING, au suivant ! Plus que deux comptes vraiment gratuits en Belgique ...

Les frais bancaires continuent d’augmenter. Après le Lion Account « gratuit » d’ING qui ne l’est plus depuis que les retraits à d’autres distributeurs que ceux de la banque sont payants, c’est au tour de l’E-Account de DB de devenir payant. En effet, les changements tarifaires viennent d’être annoncés et le compte E-Account qui fait partie du pack DB M@X, qui comprend également un compte épargne, ne sera plus gratuit pour tous. Le pack coûtera à l’avenir 8€ par trimestre. La banque fait observer que pour une partie de sa clientèle la situation sera inchangée car le pack sera toujours gratuit pour ceux dont la relation bancaire avec DB atteint 10 000€ et pour ceux qui auront acquis un produit d’investissement au cours du trimestre qui précède.

 

Frais cachés, tarification rampante, de mauvaises habitudes ...

Test Achats a toujours dénoncé les « frais cachés » que les banques pratiquent dans leurs tarifs. Les retraits payants en font partie. Cette tarification rampante crée un fait accompli pour les nombreux consommateurs concernés. C’est inacceptable. Et malgré le temps et l’évolution des moyens de paiement, avec l’apparition de nouveaux acteurs, cela reste problématique.

 

Comptes vraiment gratuits ...

Suite à l’annonce d’ING, et maintenant de la Deutsche Bank, le nombre de comptes vraiment gratuits diminue. Outre quelques comptes internet et quelques offres de niche, on en dénombre plus que 2: Keytrade KeyPack et Argenta Girorekening, comprenant en outre une carte de crédit.

Test Achats préconise que chaque banque ait au moins un compte gratuit dans sa gamme de formules. Et si elles ne le proposent pas, la concurrence de nouveaux acteurs le fera... En attendant le consommateur a tout intérêt à se promener sur le site de Test Achats pour trouver la meilleure offre adaptée à son profil sur www.testachats.be/argent/payerLes dernières augmentations, les nouveaux frais y sont répertoriés, même si certaines banques n’ont pas encore fait connaître leurs intentions. 

Cashless ? Débat démocratique de société ...

Orienter le consommateur de cette manière vers le cashless, le tout-à-l’électronique, et ainsi décourager toutes les opérations de base, notamment manuelles, ne peut se faire en imposant des frais plus ou moins cachés. En oubliant pas que l’on impose aussi  de plus en plus au consommateur de tout faire lui-même sous sa seule responsabilité. Se diriger vers une société cashless et totalement digitale est un choix qui doit être démocratiquement accepté. Test Achats a écrit fin décembre à Febelfin et lui demande d’ouvrir le débat sur la question.