Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Test Achats demande que le chargeur universel devienne enfin une réalité

14 janv. 2020

Cela fait plus de 10 ans que l’on en parle. En 2009, 10 grands fabricants dont Samsung, Apple et Nokia, s’engageaient via un « Memorandum of Understanding » à réduire le nombre de chargeurs sur le marché. A l’époque, on pouvait en trouver plus de 30 modèles différents. En 2014, les effets de cet engagement sont là : on ne trouve désormais sur le marché que 3 chargeurs différents. La Commission encourage alors le secteur à aller plus loin, et à s’engager volontairement en faveur d’un chargeur unique, universel. Mais l’industrie ne répond pas favorablement à cette demande, en particulier Apple qui tente à tout prix d’imposer sa propre technologie. La Commission intègre alors une disposition dans la Radio Equipment Directive permettant d’imposer un chargeur universel. Mais cette disposition n’est jamais exécutée. L’étude devant précéder la mise en place de mesures contraignantes, et qui devait être publiée à l’automne 2019, se fait toujours attendre. Résultat, trois chargeurs coexistent toujours sur le marché et toujours pas de chargeur universel.

 

Celui-ci répond pourtant à une demande réelle des consommateurs : il est évidemment beaucoup plus aisé de recharger son smartphone, laptop, tablette, e-speaker, etc avec le même chargeur.  Plus besoin non plus de recevoir un nouveau chargeur à chaque nouvel achat d’un produit électronique. Par ailleurs, la coexistence de plusieurs modèles de chargeurs a également un impact négatif sur l’environnement : certaines sources parlent de plusieurs  dizaine de milliers de tonnes de déchets électroniques par an.

 

Test Achats soutient depuis de nombreuses années l’entrée en vigueur du chargeur universel. L’organisation de consommateurs encourage la Commission européenne à passer d’un cadre volontaire à un cadre règlementaire le plus rapidement possible. Lors du débat en plénière ayant eu lieu hier soir au Parlement européen, la Commission européenne a semblé reconnaître les limites d’une approche purement volontaire et vouloir s’engager vers des mesures contraignantes. Test Achats ne peut que s’en réjouir et continuera à suivre ce dossier de près.