Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

60% des Belges soutiennent l'application de traçage contre le coronavirus

09 juil. 2020

Le Comité interfédéral belge de Testing & Tracing disposera dès septembre d'une application de traçage pour lutter contre le coronavirus. Cette dernière fonctionnera en Belgique pour l’ensemble des Régions. En réaction à cette annonce, Test Achats rappelle les résultats de son dernier sondage obtenus en avril dernier auprès de plus de 1000 Belges sur l'utilisation d'une telle application. 60 % des personnes interrogées ont indiqué considérer que l'utilisation de données personnelles peut être très utile pour réduire le nombre d'infections au Covid-19. Les Flamands étant plus convaincus que les francophones (64 % contre 54 %). Toutefois, le respect de la vie privée suscite généralement des inquiétudes.

Une application de traçage considérée utile

Entre le 24 et le 27 avril, Test Achats a interrogé un groupe représentatif de plus de 1 000 Belges âgés de 18 à 74 ans.  L'objectif était de savoir ce que le Belge pense d'une éventuelle application de traçage relevant les contacts entre personnes dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. 

Une majorité de Belges (60 %) pense que l'utilisation de données personnelles peut être très utile pour contrôler la propagation du virus Covid-19.  En effet, 66 % estiment qu'elle peut avoir un rôle important à jouer et sauver ainsi de nombreuses vies. L'organisation de consommateurs souligne que les Flamands voient plus d'avantages dans l’utilisation d’une telle application de traçage que les Bruxellois et les Wallons (64 % contre 54 %).

La préférence du panel interrogé pour une application qui utilise des données anonymes est évidente : si 58 % des personnes sondées n'ont aucun problème avec une application qui envoie un avertissement lorsque l’utilisateur entre dans une zone avec des individus infectées par le Covid-19, on constate néanmoins beaucoup moins d'enthousiasme (40 %) lorsqu’il s'agit de données non anonymes.  En effet, 61 % affirmaient se sentir mal à l'aise avec l’idée d’utiliser une application qui transmet des données GPS non anonymes via les opérateurs télécoms afin de cartographier les habitudes de déplacement pendant le confinement. Selon les informations les plus récentes, l'application belge de traçage fonctionnera avec le protocole DP3T. L'application doit ainsi fonctionner avec des données bluetooth et enregistrer avec qui une personne a été en contact. Il n'est donc pas question de suivre les déplacements GPS, selon l’organisation de consommateurs.

 

Inquiétudes relatives à la vie privée

Test Achats souligne que 64 % des personnes interrogées se disent inquiètent vis-à-vis des conséquences de la crise corona sur leur droit à la vie privée et 54 % pensent que le gouvernement utiliserait la crise actuelle pour violer leur vie privée. En revanche, 24 % ne prévoient pas d'installer une application de traçage sur leur téléphone portable. Les Belges se méfient également de la question d'anonymat des données : 82 % pensent que les données ne peuvent jamais être totalement anonymes. L’organisation de consommateurs précise que la proposition actuellement en discussion suppose une installation non obligatoire et des données anonymisées.

"Maintenant que la pandémie fait rage dans une grande partie de l'Amérique latine et de la Russie et qu'il est de plus en plus question de risque de deuxième vague en Europe, il est aujourd’hui certain que nous devrons faire face à ce virus pendant encore longtemps. La gestion de nouvelles vagues du Covid-19 pourrait cependant être facilitée grâce à l’utilisation d’une application de traçage. Notre sondage montre qu'une majorité de Belges sont favorables à une telle application dans la lutte contre le coronavirus. Nous sommes convaincus que l'application devrait respecter largement les principes du règlement général sur la protection des données - ou GDPR - et être basée sur la nature anonyme des données.  Il devrait également y avoir une transparence sur les informations qui sont collectées et leur durée exacte”, déclare Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test Achats.

 

Test Achats aux côtés des consommateurs

Les consommateurs peuvent adresser toutes leurs questions concernant leurs droits dans le contexte de l’épidémie (annulation de voyage, report crédit hypothécaire, etc) au 0800 29 510 (du lundi au jeudi de 9 à 18h, et le vendredi de 9 à 16h45). Un dossier complet est également à leur disposition sur www.testachats.be/corona