Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

62 % des ménages belges ont subi des pertes financières suite à la crise du Covid-19

22 mai 2020

Test Achats publie son 5e sondage réalisé du 14 au 15 mai auprès d’un échantillon représentatif de belges. L’objectif du sondage était de connaître l’impact financier subi par les consommateurs suite à la crise du Covid-19. Les résultats sont inquiétants : 62 % des ménages belges ont perdu de l’argent, pour un montant moyen de 1626 € (pertes sur investissements non comprises), ce qui représente un montant total de 4,9 milliards au niveau national. Et les perspectives ne sont guère brillantes. Test Achats demande de ne pas oublier les consommateurs. L’organisation examinera la gestion post-covid pour faire dans les prochaines semaines des propositions pour tenter d’amortir le choc.

coronavirus

5e sondage de Test Achats

Test Achats a réalisé un sondage entre le 14 et le 15 mai auprès d’un échantillon représentatif de plus de 1000 personnes âgées entre 18 et 74 ans. L’objectif de ce sondage était de connaître l’impact financier global subi par les consommateurs suite à la crise du Covid-19. La méthodologie de ce sondage se distingue de celui de la BNB publié récemment qui se focalise principalement sur les pertes de revenus ainsi que sur l’épargne dont les belges disposent pour couvrir les dépenses nécessaires pour assurer leur subsistance.

 

 

4,9 milliards de pertes financières

Et les résultats sont inquiétants : au total 62 % des ménages belges ont perdu de l’argent, pour un montant moyen de 1626 € (pertes sur investissement non comprises), ce qui représente un montant total de 4,9 milliards au niveau national.

Ce poste se répartit de la sorte : d’une part, 35 % des ménages belges ont subi une perte de salaire net d’en moyenne 1571 €.

D’autre part, 25% des ménages belges n’ont pu obtenir le remboursement d’un ou plusieurs voyages (722 € en moyenne), 21% d’un ou plusieurs évènement culturel (273 € en moyenne), 16% d’un ou plusieurs évènement sportif (173 € en moyenne) et 8 % d’une cérémonie familiale (500 € en moyenne). 10% ont subi des pertes locatives, de 816 € en moyenne. Hormis les pertes sur voyages, ces chiffres ont presque doublé en comparaison avec le précédent sondage datant du mois de mars. Le sondage de la BNB ne prend pas en compte ces différents aspects dans le calcul des pertes financières subies par les belges.

 

Difficultés face aux dépenses quotidiennes

Les ménages belges ont de plus en plus de difficultés à faire face aux dépenses quotidiennes. Ainsi, 11 % des sondés déclarent qu’il leur est très difficile voire impossible de payer les soins de santé. Ce pourcentage s’élevait à 7 % en 2019. Pour 9 % des sondés il est très difficile voire impossible de payer leurs factures de gaz et d’électricité (5% en 2019), pour 9% d’honorer leur crédit hypothécaire (4% en 2019), 8 % de payer le loyer (2 % en 2019), 7 % l’alimentation quotidienne (3% en 2019) et 6 % les factures télécom (3 % en 2019).

Ceci peut expliquer que 25 % des belges ont sollicité une mesure de soutien financier en raison de la crise. Parmi ceux-ci 9 % ont demandé un report d’échéance des factures de gaz et électricité, et 6 % de leur crédit hypothécaire ou de leur crédit à la consommation.

Depuis le début de la crise, 27% des sondés disposant d’une épargne (soit 82% des répondants) ont dû y recourir pour faire face aux dépenses quotidiennes et 22% déclarent qu’ils vont devoir le faire.

De manière générale, 31 % des répondants considèrent que leur qualité de vie est basse, comparé à 24 % en 2019.

 

Sombres perspectives

La crise du coronavirus a également eu un impact sur la situation professionnelle de nombreux belges. 22 % d’entre eux sont temporairement inactifs et 4 % ont carrément perdu leur emploi. Et les belges ne sont pas optimistes quant à l’avenir. Parmi les employés, n’ayant pas perdu leur emploi, 22 % estiment qu’il est probable voire très probable qu’ils le perdent dans les 12 prochains mois, 38 % qu’ils soient confrontés à une diminution de leurs opportunités de carrière au sein de leur entreprise et 47 % à une diminution de leurs opportunités de carrière sur le marché du travail  (ex. trouver un meilleur emploi).

 

Protégeons les consommateurs

« Notre sondage démontre, s’il le fallait encore, que les consommateurs sont très gravement touchés par la crise actuelle » explique Julie Frère, porte-parole de Test Achats. « Ils ont, au même titre que les secteurs en crise, également besoin d’être protégés par des règlementations fortes. Certaines mesures ont été adoptées en ce sens, telle que l’octroi du chômage temporaire, la possibilité de demander un report de son crédit hypothécaire ou à la consommation. Mais d’autres portent atteinte à leurs droits légitimes, par exemple celles imposant l’acceptation d’un voucher en cas d’annulation d’un voyage organisé, ou se font attendre, comme des contrôles de qualité sérieux sur les masques et des prix plafonnés.  Nous appelons le gouvernement à ne pas oublier ceux sur qui il compte pour relancer notre économie ».

Test Achats poursuivra l’analyse de l’impact de cette crise sur la situation des consommateurs, notamment au moyen de ses sondages dont elle publie aujourd’hui le 5e volet, et fera prochainement un certain nombre de propositions pour amortir ce choc important pour les consommateurs.

 

0800, une ligne d'assistance ouverte tout le long week-end ...

En raison de l'afflux important de questions et de problèmes, Test Achat laisse sa ligne 0800 gratuite ouverte au public pendant tout le week-end prolongé de l'Ascension. Les consommateurs peuvent joindre Test Achats au 0800 29 510 entre 9h et 20h ( aujourd'hui même jusqu'à 22.00h).