Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Test Achats appréhende le “Kill Switch”

28 janv. 2020

En 2018, il y a eu Bose, l'année dernière Yamaha et la semaine dernière, ce fut Sonos qui annonçait la fin du support logiciel de certains de ses produits audio. Temporairement cependant, car Sonos a rapidement rectifié le tir sous la pression de l'opinion publique. Une bonne nouvelle selon l’association de consommateurs Test Achats qui dénonce l’obsolescence programmée des appareils. L’association de consommateurs s'inquiète de la mise en œuvre technique des promesses de Sonos et écrit au fabricant américain avec des questions concrètes.

Kill Switch

Écoutez votre musique préférée de n'importe quelle source grâce aux enceintes Sonos à la mode. Cette marque populaire de haut-parleurs permet non seulement d'écouter la musique depuis sa médiathèque locale, mais fonctionne également avec des fournisseurs de streaming bien connus tels que Spotify ou Apple Music. De nombreux consommateurs ont acheté un tel dispositif il y a des années sans considérer que la durée de vie de ces enceintes est en fait relativement limitée. L'appareil peut être en bon état physique, mais si le fabricant arrête le support logiciel, le produit devient inutilisable. "C'est un phénomène bien connu", déclare Julie Frère, porte-parole de Test Achats. "Nous appelons cela le "kill switch", le fabricant peut, en appuyant sur un seul bouton, rendre inutilisables de nombreux produits à travers le monde, en ne fournissant simplement plus de mises à jour des appareils et/ou en ne permettant plus de fonctionnalité supplémentaire ».

 

D’autres cas similaires

En 2018, Spotify a supprimé la fonction « Spotify-connect » de certains appareils audio parce que l'infrastructure de streaming avait été mise à jour, éliminant la compatibilité avec certains anciens haut-parleurs et amplificateurs / récepteurs audio.

La même année, Bose cessait le support de la radio internet vTuner et passait à Tuneln, de sorte que plusieurs stations radio ne pouvaient plus être reçues par les auditeurs. Enfin, l'année dernière, c'était au tour de Yamaha d'arrêter de travailler avec vTuner et de se tourner vers airable.radio. Ce qui a de nouveau eu des conséquences négatives pour le consommateur. Et voilà maintenant que Sonos annonce que ses anciens produits (certains vendus jusqu'en 2015) ne vont plus recevoir de mises à jour logicielles ni de nouvelles fonctionnalités. La raison ? Les limites technologiques des anciens haut-parleurs auraient été atteintes, selon Sonos. Pour couronner le tout, la marque a aussi annoncé que si l'on associait produits anciens et récents, les nouveaux seraient limités à la dernière version de logiciel que les anciens peuvent supporter !Résultat, un tollé général qui a poussé la firme à modifier sa communication et à garantir aux consommateurs qu'elle trouverait une solution pour qu'ils puissent continuer à utiliser leurs anciens appareils grâce à des corrections de bugs et des mises à jour de sécurité critiques et continuer à mettre à jour les nouveaux appareils du réseau. Toutefois, on ne sait pas encore comment cela devrait fonctionner dans la pratique.

 

Obsolescence programmée

Pour l'organisation de consommateurs Test Achats, la décision, qui a heureusement été nuancée par la suite, était un exemple typique d'obsolescence programmée. « Plus les appareils sont intelligents, plus leur durée de vie est visiblement courte », explique Roy Metz, expert en High-tech chez Test Achats. « Du jamais vu en ces temps de sensibilisation accrue à l'environnement. L'impact sur la quantité de déchets sera énorme si les fabricants et les fournisseurs de services de streaming arrêtent soudainement leur support ».

 

Test Achats demande plus d’explications

Sonos tente bel et bien de rectifier le tir. Toutefois, Test Achats a écrit à Sonos pour obtenir des explications sur la compatibilité entre anciens et nouveaux appareils, et sur ce qui se passera avec un appareil « ancien » si un service de streaming modifie son interface d'application. Test Achats a exprimé également des inquiétudes quant à la durée de vie future des dispositifs de streaming encore sur le marché. Pour l’association de consommateurs, les fabricants doivent garantir le fonctionnement de leurs produits audio connectés pour une durée de 10 ans minimum. Pour Test Achats, cela semble un délai raisonnable à la fois pour la protection des consommateurs et pour celle de l'environnement. Et si une mise à jour ne peut plus être assurée pour des raisons techniques, Test Achats demande aux fabricants de proposer une solution «passerelle» qui coûte au maximum 50 € pour pouvoir profiter à nouveau de ses appareils.