Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Test Achats dénonce 7 produits solaires inefficaces

15 juil. 2020

De nombreux Belges profitent du soleil malgré le confinement, les uns dans leur jardin, les autres en se promenant dans les lieux publics dans le respect des règles de sécurité. Désireux d’augmenter leur protection, Test Achats publie les résultats de son test annuel sur les produits solaires. Malheureusement, 7 des 41 produits analysés ne protègent pas autant des UV que leur emballage veut bien le faire croire. Test Achats a transmis les résultats de son analyse au SPF Santé publique.

www.test-achats.be/comparercremesolaire

crème solaire

Promesses non tenues pour sept produits

A l’achat d’une crème solaire, on a souvent tendance à se baser sur le SPF mentionné sur l’emballage. Ce qui ne semble pas toujours être une source fiable. C’est du moins ce qui ressort des tests effectués par Test Achats chaque année sur les crèmes solaires. Cependant, dû à la situation de crise du Covid-19, l’organisation de consommateurs a reçu une deuxième vague de résultats du laboratoire. Ainsi, quatre nouvelles crèmes solaires s'ajoutent aux résultats précédemment publiés.

L’année dernière, l’organisation pointait du doigt ISDIN, un spray pour enfants, qui promettait une protection SPF de 50+ alors qu’elle était à peine de 15. Cette année, ce sont 7 des 41 produits analysés qui ne respectent pas le SPF ou l’indice de protection UVA mentionné sur leur emballage. Chaque produit défaillant a été testé deux fois. Les sprays Lovea, Caudalie et Rituals sont censés présenter un SPF de 30. Lovea ne dépasse pourtant pas un SPF de 15 alors que Rituals et Caudalie atteignaient un SPF de 20 lors du premier test contre 15 lors du second. Les spray de Lovea et Caudalie se sont par ailleurs révélés tout aussi décevants en ce qui concerne la protection UVA.

La crème solaire de Biosolis SPF 30 n’offre pas suffisamment de protection contre les rayons UVA, que ce soit en lotion ou en spray. Hema Kids SPF 50 et Zwitsal spray solaire 50+, produits destinés aux enfants, n’atteignent apparemment qu’un SPF de 30. Depuis, Hema et Rituals ont révélé qu’à partir de cet été, un nouveau produit viendrait remplacer graduellement l’ancien sur le marché. Test Achats a porté plainte auprès du SPF Santé publique au sujet des produits concernés.

 

Le fabricant Biosolis juge la méthode de test ISO inadaptée à ses produits bio

Depuis 2017, le fabricant belge des produits Biosolis affirme que, pour les produits bio, la mesure des UVA ne peut pas être effectuée correctement avec la méthode de test ISO in vitro utilisée par le l’organisation de consommateurs. Selon lui, cette méthode est inadaptée à ses produits bio qui contiennent des filtres minéraux. Bien que Test Achats ait toute confiance en cette méthode de test recommandée par Cosmetics Europe, la lotion Biosolis SPF 30 a été testée à nouveau, mais cette fois in vivo et le même mauvais résultat a été obtenu.

Un autre produit bio, à savoir la lotion SPF 30 de Weleda, a été évalué avec ce test ISO in vitro et a obtenu de bons résultats, confirmant que cette lotion offre une bonne protection contre les rayons UV-A et UV-B. Ce test in vitro ne serait donc pas si inadapté aux produits bio ... affaire à suivre.

 

Attention aux substances nuisibles

Le spray Lovea SPF 30 et la lotion Nuxe SPF 30 semblaient compter le perturbateur endocrinien ethylhexyl methoxycinnamate parmi leurs ingrédients. Les avis au sujet de la nocivité de cette substance sont partagés. Toutefois et fidèle au principe de précaution, Test Achats conseille d’éviter tout produit à appliquer sur la peau qui en contient, en ce compris les crèmes solaires.

 

Yuka ne prend pas en compte l’efficacité de protection contre les rayons UV

Il est frappant de constater que quatre de ces sept produits obtiennent un bon score dans l'application populaire Yuka. En effet, Yuka ne tient pas compte des résultats des tests et se contente de donner des informations sur la composition du produit et son impact éventuel sur votre santé. Ce score ne donne donc au consommateur aucune idée de la protection que le produit offre aux rayons UV. C’est pourtant un facteur crucial dans le choix d’une crème solaire.

 

Plus chère pas forcément de meilleure qualité

Une fois de plus, le test a révélé que prix élevé ne rime pas forcément avec qualité. Inutile donc d’opter pour des produits onéreux. Mieux vaut utiliser un produit solaire bon marché à appliquer généreusement et régulièrement, que lésiner avec une crème qui aura coûté les yeux de la tête. Test Achats rappelle qu’il faut appliquer la crème solaire de préférence toutes les deux heures, sans oublier de renouveler l’opération après chaque baignade ou après avoir transpiré. Pour consulter tous les résultats, rendez-vous sur www.testachats.be/comparercremesolaire