Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Nos autres actions en justice

Indemnisation des investisseurs dans la société Lernout & Hauspie

Deminor et Test-Achats représentent les intérêts de plus de 10.000 investisseurs qui ont perdu leur épargne suite à la fraude et la faillite de  Lernout & Hauspie Speech Products (LHSP).  Le jugement se fait toujours attendre.   Test-Achats et Deminor vont poursuivre leurs efforts pour obtenir réparation pour les investisseurs qui leur ont confié mandat. 

En cours

Depuis novembre 2000, Deminor et Test-Achats défendent ensemble les intérêts de plus de 10.000 investisseurs qui ont perdu leur épargne suite à la fraude et la faillite de LHSP, représentant un préjudice d’un montant total (sans intérêts) de € 177 millions.

Presque 10 ans après la découverte des faits, la Cour d'Appel de Gand a rendu le 20 septembre 2010 son arrêt sur les responsabilités pénales dans un jugement long de plus de 2000 pages.  La Cour d'Appel a finalement condamné 8 des 21 inculpés et a prononcé une sanction à leur égard.

Pour consulter l'arrêt de la Cour d'Appel de Gand, vous pouvez cliquer sur le lien suivant.

Le 29 novembre 2011, la Cour de cassation a prononcé un arrêt sur le pourvoi en cassation introduit par les parties condamnées. Depuis cette date, les condamnations pénales sont donc définitives.

Le jugement au civil par la Cour d’appel de Gand des demandes d’indemnisations de plus de 19.000 parties civiles se fait toujours attendre.   

Actuellement, l’instruction de la cause est à l’arrêt car le greffe de la Cour d’appel de Gand n’aurait pas obtenu les moyens humains supplémentaires nécessaires à la poursuite de l’instruction de ce dossier.  Il semble toutefois que le calendrier d’échanges des conclusions entre les parties devrait être envoyé par le greffe de la Cour d’appel en septembre 2013.

Test-Achats et Deminor vont poursuivre, aussi longtemps qu’il le faudra, leurs efforts pour obtenir réparation pour les investisseurs qui leur ont confié mandat.  Ceux-ci reçoivent régulièrement une lettre d'information quant à l'avancement du dossier.