Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Produits chimiques dangereux

Des produits dangereux retirés du marché

24 nov. 2015

Test-Achats a, à plusieurs reprises, obtenu des autorités qu’elles ordonnent  le retrait du marché de produits de consommation courants lorsque ces derniers présentaient des risques pour les consommateurs.

En décembre 2004, Test-Achats qui avait testé 76 parfums et désodorisants d’intérieur dans les conditions les plus proches de l’utilisation réelle, dénonçait leur toxicité et leur impact sur la santé et l’environnement. Les substances et produits chimiques libérés et décelés dans bon nombre de ces désodorisants sont loin d’être anodins puisqu’ils peuvent entraîner des allergies cutanées, asthmes, effets cancérigènes et pollution de l’air et de l’eau. Cette dénonciation a porté ses fruits puisque quelques mois plus tard, les autorités ont conclu que les substances libérées dans l’air par ces produits en se consumant n’étaient pas sans danger et ont procédé à deux retraits du marché.

Fin 2009, Test-Achats a analysé des tapis-mousse de jeux pour enfants. Du formamide, une substance toxique pour la reproduction et les fœtus avait été trouvée dans ces tapis ainsi que d’autres substances dangereuses. Nous en avons informé directement le ministre de la Protection des consommateurs qui a alors chargé ses services d’effectuer de nouvelles analyses sur une trentaine de produits. Les résultats obtenus furent  identiques à ceux de Test-Achats.  La vente de ces tapis toxiques a donc été interdite suite à des contacts étroits avec les autorités administratives et politiques belges.