Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Santé

Salles d’attente des médecins

Test-Achats est d’avis que les médecins ont le devoir de contrôler la qualité des brochures qu’ils mettent à disposition dans leurs salles d’attente. A ce niveau aussi, il y a lieu d’intensifier les contrôles et les sanctions. Nous avons été entendus par la Ministre de la Santé Publique, Laurette Onkelinx, et l’AFMPS qui ont entamé les contrôles immédiatement après notre publication des résultats et ordonné une enquête officielle.

Test-Achats a mené une enquête qui visait, d’une part, à contrôler le respect par les médecins de l’obligation d’afficher leur statut (conventionné ou non) et, d’autre part, à évaluer la qualité des informations de santé mises à disposition dans les salles d’attente.

Les résultats concernant l’obligation faite aux médecins d’afficher leur statut sont décevants. Seule une très petite minorité des médecins généralistes et spécialistes respectent en effet cette obligation. Partant de ce constat, nous sommes d’avis que les autorités doivent intensifier les contrôles et renforcer les sanctions. Il faut également travailler sur une nouvelle forme d’affichage qui soit plus accessible et compréhensible pour le consommateur, tel que prévu dans la loi du 10 décembre 2009 portant des dispositions diverses en matière de santé.

En ce qui concerne les brochures mises à la disposition des patients dans les salles d’attente, force est de constater que la grande majorité d’entre elles prétendent contenir des informations objectives et scientifiques, alors qu’il s’agit en effet de publicités pures et simples. Le patient est régulièrement abusé par des publicités présentées comme des informations objectives. Nombre de ces dépliants ont pour but d’effrayer le lecteur pour qu’il consulte son médecin ou se procure un médicament.

Test-Achats est d’avis que les médecins – en tant que responsables de la qualité des informations qui sont diffusées dans leurs salles d’attente – ont le devoir de contrôler la qualité des brochures qu’ils mettent à disposition dans leurs salles d’attente. A ce niveau aussi, il y a lieu d’intensifier les contrôles et les sanctions.

Nous avons été entendus par la Ministre de la Santé Publique, Laurette Onkelinx, et l’AFMPS qui ont entamé les contrôles immédiatement après notre publication des résultats et ordonné une enquête officielle.