Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Réduction du gaspillage alimentaire

Des milliers de Rest-O-Pack distribués à Bruxelles

12 févr. 2016
C’est parti ! Ce 12 février,10.000 boites seront distribuées dans les restaurants  bruxellois à l’initiative de la Région Bruxelloise en partenariat avec Test-Achats. L’objectif ? Permettre aux clients des restaurants d’emporter facilement leurs restes pour lutter contre le gaspillage alimentaire, tout en faisant des économies. 
La Région Bruxelloise prend part avec Test-Achats à la lutte contre le gaspillage alimentaire. A partir d’aujourd’hui, 10.000 boîtes Rest-O-Pack seront  ainsi distribuées dans une cinquantaine de restaurants bruxellois à l’initiative des autorités. La liste des restaurants participants peut être consultée ici :  www.environnement.brussels. Avec le côté immédiatement  pratique et concret de cette distribution d’emballages spécialement conçus, cette campagne constitue, à n’en pas douter, un nouveau signal positif à l’égard de ceux qui demeurent réticents au principe. Cessons d’être gênés de réclamer au resto nos restes de repas pour en profiter chez nous, plus tard ! La présente campagne s’inscrit dans la continuité des efforts de Test-Achats pour modifier la perception par les Belges du bien mal nommé « doggy bag ». En 2014, Test-Achats avait lancé un vote afin d’élire un nom plus attrayant. Plus de 6000 personnes ont participé à l’appel et ont élu le nom "Rest-O-Pack". L’organisation de consommateurs avait ensuite proposé aux restaurateurs d’afficher au-devant de leur établissement l’autocollant indiquant que le client pouvait, sans gêne aucune, demander chez eux d’emporter leurs restes. Test-Achats espère que cette nouvelle étape finira par décomplexer, à Bruxelles, les derniers hésitants. Lutter contre le gaspillage alimentaire, ce n’est pas risquer de paraître radin ou mal élevé, c’est légitime. Réclamez votre Rest-O-pack !