Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Nos victoires

Vous trouverez ici les principales victoires remportées par Test-Achats dans la défense des intérêts des consommateurs.  

Sécurité alimentaire

Le mercure dans le poisson

Début des années 70, nos océans étaient une véritable poubelle… et ce en quasi-totale impunité !Parmi les déchets nocifs les plus dangereux, parce que s’accumulant dans la chaîne alimentaire (mollusques, crustacés, poissons, etc.), figuraient les métaux lourds en général et le méthylmercure en particulier. 

Alimentation

Allégations alimentaires trompeuses

Le Parlement européen a, avec le soutien de Test-Achats, rejeté l’allégation "contient maintenant x % en moins de [nom du nutriment]". Test-Achats a également soutenu l’adoption par l’EFSA d’une liste limitative de 222 allégations autorisées .

Etiquetage alimentaire

Vers une meilleure information sur les denrées alimentaires

C’est le 6 juillet 2011 qu’un règlement européen relatif à l’information des denrées alimentaires a été adopté. Désormais, les étiquettes des emballages devront présenter une taille minimale de 1,2 mm ce qui aura pour effet d’en améliorer la lisibilité.

Réglementation de sécurité des produits

Les batteries explosives des GSM Nokia

Fin 2003, Test-Achats est alertée par des explosions de batteries de GSM Nokia survenues dans différents pays, dont une dizaine d’incidents recensés en Belgique et aux Pays-Bas. A l’origine du problème :  une surchauffe totalement anormale de la batterie qui selon les cas a fondu ou même éclaté, provoquant des brûlures parfois sérieuses chez les utilisateurs.

Comptes bancaires

Les conditions générales illicites des banques

Test-Achats a attaqué en justice le Règlement Général des Opérations de plusieurs banques. Nous avons notamment obtenu l’annulation de plusieurs clauses qui étaient utilisées par DEXIA (aujourd’hui Belfius Bank).

Services financiers

Dépassement du taux débiteur maximum applicable aux découverts bancaires

Test-Achats a réussi à mettre fin  aux  infractions commises par DEXIA (aujourd’hui Belfius Bank) et la Delta Lloyd Bank relative à des taux de découvert bancaires usuriers. 

Accès aux soins de santé

Des tarifs abordables pour des soins de qualité

Test-Achats est depuis toujours soucieuse que des soins de santé de qualité et abordables soient offerts aux patients. A cet égard, Test-Achats a longtemps lutté contre les divergences de prix parfois énormes entre hôpitaux et les suppléments d’honoraires exorbitants réclamés par certains médecins.

Energie

Un Code de conduite pour protéger le consommateur d’énergie

En 2005, à l’aube de la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz, Test-Achats a participé activement en 2005 à l’élaboration d’un Code de bonne conduite visant à procurer une meilleure protection et une meilleure information du consommateur et contraignant pour les fournisseurs d’énergie.

Mobilité

La dénonciation des ententes entre auto-écoles

Test-Achats a mis en évidence  une entente commerciale sur les prix entre de nombreuses auto-écoles du pays sur base d’une enquête comparative des tarifs pratiqués.  L’affaire a été portée devant le Conseil de la Concurrence qui a condamné la Fédération des auto-écoles à l’origine de l’entente sur les prix. 

Services financiers

Mini-crédits désormais interdits

Test-Achats a pu convaincre le Ministre de l’Economie, Johan Vande Lanotte, du fait que la pratique des mini-crédits était totalement contraire à l’esprit des lois sur les crédits et sur les pratiques du marché et que cette loi devait donc être réformée. Suite à cela, le Ministre a déposé un projet de loi, dans lequel il a proposé différentes mesures pour empêcher ces crédits d’usure. Le Parlement partageait notre inquiétude et le projet est entre-temps devenu une loi.