Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Services financiers

Exposé d’orientation politique du Ministre Kris Peeters

Test-Achats regrette un manque de vision à long terme et l’absence d’engagements fermes de la part du Ministre.

En cours
Les 5 critiques de Test-Achats 

1. Le service de médiation  consommateurs doit être efficient le plus rapidement possible afin que le consommateur puisse avoir un seul interlocuteur pour toutes ses questions relatives à ses droits. Test-Achats attend de la part du Ministre, un engagement politique clair en terme d’agenda et de délai de mise en place de ce service.

2. Assurances : 

  • La création d’une assurance de responsabilité obligatoire pour les entrepreneurs de travaux immobiliers ne peut, en aucun cas, entraîner une augmentation du prix à charge du consommateur ;   
  • Test-Achats s‘oppose catégoriquement à toute diminution des obligations d’information des intermédiaires d’assurance envers leurs clients ;  
  • Le Ministre ne s’engage pas dans le dossier épineux, mais néanmoins primordial, de l’assurance auto pour les jeunes. L’allusion à quelques projets de loi déposés à la Chambre ne peut suffire à rassurer Test-Achats. 

3. Le programme de formation du consommateur financier (WIKIFIN)  : Le focus est mis sur l’alphabétisation financière et le comportement financier. C’est en effet très important. Mais cela ne peut en aucun cas  impliquer qu’il n’y ait pas de régulation financière claire et/ou de contrôle. Beaucoup de produits financiers demeurent très complexes et il reste souvent impossible, même pour un consommateur ayant bénéficié de ce programme de formation, de tout connaître dans ce domaine. Dès lors, en aucun cas, cette formation ne peut devenir un prétexte pour faire peser une responsabilité sur le consommateur qui demeure le non-professionnel. 

4. L’élargissement de la centrale des crédits aux particuliers : Test-Achats n'est pas favorable à l'élargissement de la Centrale des Crédits aux Particuliers et est d'avis que la multiplication des fichiers de défauts de paiement n’aura aucun impact positif significatif sur le nombre de cas de surendettement ni sur l’octroi plus responsable de crédits à la consommation. En effet, aucun fichier ne donnera une image pertinente et complète de la solvabilité d’un consommateur étant donné que ce type de fichiers informent sur le risque et non sur la capacité budgétaire de remboursement. 

5. Test-Achats déplore l’absence d’une politique sur les prix ! Celle-ci est pourtant incontournable et nécessaire dans le contexte actuel.