En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts.

 

× J’accepte   Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies→

Mes données m’appartiennent!

Vers la reconnaissance d’un rôle central, actif et positif du consommateur sur le marché des données

Participez


Grâce au soutien que vous nous apportez en signant ce manifeste, nous allons contacter les acteurs majeurs du marché (Amazon, opérateurs de télécommunications, Google, Facebook…), afin de leur présenter nos exigences. Au nom des consommateurs, nous allons leur demander de s’engager à partager d’une manière équitable la valeur créée à partir des données personnelles.

Il est essentiel de respecter la confidentialité et la sécurité de chaque consommateur.


La nouvelle règlementation de l’UE, qui entrera en vigueur en mai 2018, doit être correctement mise en œuvre par les entreprises et les institutions et dûment appliquée par les régulateurs. Les violations doivent être sanctionnées et les victimes indemnisées.

Les consommateurs doivent pouvoir contrôler totalement leurs données personnelles. Les produits et services doivent être fournis de façon à assurer un niveau élevé de confidentialité. Les activités en ligne ne peuvent être contrôlées que s’il y a eu accord exprès et si le consommateur sait à quelles fins ses données personnelles seront utilisées. Il doit pouvoir retirer ce consentement à tout moment, pouvoir corriger les données, pouvoir y accéder facilement et les récupérer pour les utiliser comme il l’entend.

Les consommateurs ont droit au partage équitable de la valeur créée par les entreprises qui utilisent leurs données personnelles Ils doivent avoir un intérêt économique légitime à participer activement et à bénéficier de l’économie des données personnelles. Il est juste que, quand les entreprises retirent des bénéfices des données, les consommateurs aient droit à une partie de ces bénéfices, Donc, les consommateurs ont un intérêt économique évident dans leur participation et le bénéfice qu’ils peuvent tirer du marché des données. Il est juste normal que les consommateurs reçoivent leur part du gâteau quand les entreprises elles-mêmes en tirent profit. Vous avez droit à des services personnalisés et novateurs répondant à vos besoins.

Savoir de quoi on parle


On entend souvent dire que les Big Data (méga données) sont, dans ce monde hyper-lié, le carburant des nouveaux marchés numériques, D’après les estimations, la valeur globale de l’économie des données dans l’UE se situerait, en 2020, entre 361 et 736 milliards d’euros (2,3 % à 4 % du PIB de l’UE).

Et c’est vous, en tant que consommateur, qui produisez ces données. Les affaires prospèrent grâce aux données générées par les utilisateurs. Mais, en retour, ceux-ci ne sont pas assez récompensés. Souvent, ils ne savent même pas que leurs données sont utilisées et avec le développement de l’IdO, celles-ci peuvent être obtenues automatiquement à partir des appareils que nous utilisons, chez nous ou en voiture.

La nouvelle économie des données peut créer de nouvelles opportunités et pour les consommateurs aussi ; nous sommes prêts à surmonter l’opposition très souvent stérile et infructueuse entre la liberté des entreprises et les droits fondamentaux des citoyens/consommateurs. Ainsi, pour conjuguer les efforts de toutes les parties intéressées par la création de conditions permettant d’obtenir un développement économique stable et basé sur une nouvelle chaine de valeur numérique, le tout en envisageant l’avenir avec un optimisme renouvelé, il est nécessaire de garantir la pleine reconnaissance du droit des consommateurs à bénéficier de l’innovation technologique en toute sécurité.


Ensemble les consommateurs sont plus forts


Nous exigeons la reconnaissance d’un nouveau rôle positif, proactif et central des consommateurs sur le marché des données.


La confiance des consommateurs est essentielle et pas seulement dans le processus du développement économique. Dans l’ère numérique, les droits fondamentaux des citoyens sont de plus en plus exprimés dans le contexte d’espaces virtuels « privés », auxquels les citoyens accèdent en tant que consommateurs.Pour la première fois, la protection et l’exercice des droits des consommateurs sont le véhicule et la garantie d’accès aux droits fondamentaux des citoyens.


Étape 1

Grâce au soutien que vous nous apportez, nous a allons contacter les acteurs majeurs du marché de données (Amazon, opérateurs de télécommunications, Google, Facebook…). Nous allons leur présenter, nos 3 exigences, auxquelles vous souscrivez en signant ce manifeste. Nous allons leur demander de s’engager à restituer une part équitable de la valeur créée à partir de vos données.

Étape 2

En automne, nos collègues italiens d’Altroconsumo, organisent des évènements autour des Big Data et de l’Internet des Objets.

Étape 3

Nous allons maintenir la pression, partout dans le monde, en octobre, quand l’Organisation des consommateurs brésilienne Proteste organisera un séminaire sous le titre inspirateur « la consommation du futur », dans le cadre duquel les Big Data et l’Internet des objets (IdO) figureront au programme.

Avec les consommateurs et pour les consommateurs


Internet des objets

Représente une révolution technologique, qui met notre quotidien « en réseau ». Les appareils qui font partie de notre vie de tous les jours sont en effet équipés de dispositifs connectés à Internet. D’ici cinq ans, près de 25 milliards d’objets seront interconnectés, le risque de hacking des équipements et donc de piratage des données personnelles étant un danger bien réel susceptible de provoquer des bugs pouvant menacer la santé et la sécurité des consommateurs. PLUS...

Télécharger sans risque

Quand vous téléchargez un fichier depuis internet, la bonne affaire peut parfois vous coûter cher. De nombreux sites web malhonnêtes utilisent le mot “gratuit” pour vous piéger et diffuser des logiciels malveillants. Dans Windows, créez un point de restauration dans “Protection du Système” avant d’installer des programmes. Vous pourrez ainsi ramener votre ordinateur à un état antérieur en cas de souci. Mais cela ne fonctionne pas avec les malwares. Il reste donc conseillé de garder à la fois une copie complète du système et un backup de vos fichiers sur un disque dur externe, que vous déconnecterez ensuite de votre installation. PLUS...

Phishing ne vous laissez pas piéger

Le banque vous réclame dés données, un rappel d’une facture jamais reçue, ou une  annonce que vous avez gagné quelque chose...Les tentatives de phishing sont de plus en plus créatives et nombreuses. Si vous n’ouvrez ni pièce jointe, ni lien, rien ne peut vous arriver. Effacez l’e-mail normalement. Si vous connaissez l’expéditeur, avertissez-le que le faux e-mail porte son nom. Vous avez introduit vos données sur un faux site? Modifiez aussitôt vos mots de passe à partir d’une autre PC que celui avec lequel vous avez ouvert l’e-mail. PLUS...

Proximus, un exemple parmi des milliers :


Proximus, un exemple parmi des milliers : En novembre 2016, Proximus a lancé un nouveau service : « MyAnalytics ». “Via le nouveau portail MyAnalyticsProximus rend les informations statistiques accessibles à tous … Parce que le réseau de Proximus localise les téléphones mobiles en continu, l’opérateur peut ainsi répertorier les localisations et flux de déplacement à tout moment de la journée et de manière très précise. De plus, la carte SIM renseigne sur la région ou le pays d'origine d'un utilisateur. MyAnalytics vise les services touristiques, les organisateurs d’événements, les responsables marketing et les gestionnaires de mobilité …Les organisateurs d’événements connaissent la région ou le pays d’origine des visiteurs et peuvent ainsi cibler leurs actions promotionnelles … Sur la base d'informations sur la durée de séjour de ces visiteurs, un responsable marketing de la ville peut ainsi convaincre le secteur horeca d'élaborer une formule spéciale lunch … Il est possible de commander des rapports pour un lieu, une période et un profil de visiteurs déterminés … Le prix de base d'un rapport s'élève à 700 euros“. Donc, si vous êtes client de Proximus, votre localisation et votre profil sont stockés, traitées et vendus par Proximus. Mais Proximus vous a-t-elle demandé votre autorisation pour agir ainsi ? Arrivez-vous, facilement, à accéder aux données que Proximus stocke sur votre personne ? Proximus vous verse-t-elle une partie de l’argent qu’elle gagne avec vos données ? La réponse est trois fois NON.