Vélos

Ampler Curt : vélo hipster recherche compte d'épargne bien garni

Brut, effronté, furtif... Les mots à la mode vous tournent autour des oreilles quand vous commencez à vous intéresser à l'Ampler Curt, un vélo de ville électrique. Les citadins branchés tomberont sans doute sous le charme du design de ce poids léger. Du moins s'ils sont assez nantis et pas rebutés par quelques défauts de beauté.

2 890 €. C'est le prix que vous payez pour l'Ampler Curt, un vélo de ville électrique qui rivalise avec les Cowboys et autres Ostrichoo dans la catégorie "vélos branchés". Qu'est-ce que vous obtenez pour ce prix et qu'est-ce que vous n'obtenez pas ?

Ferme et léger

Un vélo électrique peut parfois sembler un peu pompeux et lourd. Rien de tel avec le Curt : le moteur compact est intégré dans la roue arrière et la batterie est complètement dissimulée dans le cadre en aluminium. Ainsi, aucun renflement sur le cadre, juste le bouton marche/arrêt éclairé et le connecteur (non protégé) trahissent le fait qu'il s'agit d'un e-bike. De plus, le poids de seulement 14 kg est beaucoup plus léger que celui de la concurrence électrique.

Mais dans toute cette légèreté et cette fermeté, il y a aussi un premier inconvénient : avec 336 Wh, la capacité de la batterie est modeste en comparaison aux batteries de 400 ou 500 Wh rencontrées sur la plupart des autres vélos électriques. Selon le fabricant, vous disposez d’une autonomie de 70 km. Mais cela nous paraît pour le moins optimiste. En ville aussi, vous avez souvent besoin de beaucoup d'assistance (beaucoup de freinages, d'accélérations, de feux rouges, de virages, une pente occasionnelle...) et vous consommez alors facilement 10 Wh par kilomètre, ce qui signifie une autonomie d’à peine 30 km. Par contre, si votre trajet rencontre moins d’obstacles, votre autonomie se situera alors quelque part entre 30 et 70 km.

Par ailleurs, la batterie est coincée dans le cadre, on ne peut donc pas la sortir pour la recharger. Il faut donc toujours raccorder le vélo complet à la prise murale.

Sportif et calme

Si vous prenez la route, vous sentirez immédiatement la poussée - ou le gros coup - dans le dos, selon le niveau d'assistance choisi. Un capteur de puissance dans le pédalier mesure votre effort et le complète par un support électrique silencieux. Ce qui est ennuyeux, c'est que ce capteur ne semble réagir que lorsque vous appliquez une force sur la pédale de gauche. Nos testeurs ont tous démarré sur la pédale de droite et n'ont donc pas immédiatement obtenu l'aide attendue. Une fois sur la route, tout se passe bien et on oublie presque que l'on roule avec une assistance. La courroie, au lieu d'une chaîne, contribue également à une conduite douce et silencieuse. La position de conduite est sportive, comme il sied à un vélo hipster. Une selle dure en fait partie, bien qu'elle ne devienne pas douloureuse si vous ne parcourez pas de longues distances.

Une application est bien sûr indispensable. Avec l'application Ampler Bike, vous naviguez, vous surveillez l'état de votre batterie et vous contrôlez même l'éclairage de votre vélo. Des fonctions telles que le suivi du vélo et un verrouillage automatique ne sont pas disponibles sur cette application.

La manivelle de conception s'impose

Dans sa recherche de faire un vélo lisse et branché, le pendule Ampler s'est un peu trop orienté vers le design, au détriment, selon nous, de la sécurité. Nous avons cherché en vain un réflecteur avant et arrière, des réflecteurs dans les rayons ou sur le pneu et une sonnette de vélo, tous des équipements obligatoires en Belgique. Afin de corriger rapidement cette situation, certains réflecteurs sont fournis séparément, mais cela facilite un peu la conception. Une bande réfléchissante sur les pneus et un réflecteur intégré à l'avant et sous la selle auraient été, à notre avis, une meilleure option. Une béquille et un cadenas intégré auraient également été utiles. Pour ce dernier (un Abus Bordo 6000), nous avons payé 80 € de plus.

Trop cher

L'Ampler Curt nous a coûté près de 3 000 euros au final. C'est beaucoup d'argent, mais - il faut bien le dire - vous obtenez aussi beaucoup en échange. Non pas tant en quantité, mais en qualité et en design épuré. Mais... ce design épuré n'est pas le seul apanage d'Ampler. Vous pouvez aussi le retrouver chez son concurrent Cowboy. Certes, celui-ci est un peu plus lourd, un peu moins puissant, mais autrement très similaire. Et cela pour environ 2 300 €, soit 700 € de moins. Bref, en ce qui nous concerne, le choix est peut-être bien déjà fait.

Vous êtes à la recherche d’un nouvel e-bike ? Jetez donc un œil à notre comparateur de vélos électriques.

Pédalez en sécurité au meilleur prix

Le vélo c’est la liberté, mais pensez aussi à vous protéger. En ce moment vous bénéficiez d’une belle réduction sur les casques ultra sécurisés de la gamme Scott. Profitez-en !

Voir l'offre

Commentaire

Tout sur les vélos

Vous envisagez le vélo électrique ? Consultez nos tests ou lisez nos enquêtes sur les casques, la sécurité, etc.

Plus d'infos...