Vélos

Le code de la route «vélo» n’est pas assez bien connu

Partager sur

Les cyclistes sont de plus en plus nombreux sur nos routes, mais beaucoup ignorent certaines règles relatives à la pratique du vélo. Profitez donc du confinement pour remettre vos connaissances à jour.

Les résultats d’un test mis en ligne par le VAB (pendant néerlandophone de Touring) le prouvent une nouvelle fois : les cyclistes… et les automobilistes ne connaissent pas très bien les règles de circulation spécifiques au vélo. Seul 25 % des participants ont réussi le test. Chez les 18-25 ans, le taux de réussite tombe même à 14 %. Selon le VAB, ceci s’expliquerait par la mauvaise formation théorique des jeunes conducteurs et le fait que les jeunes adultes combinent plus souvent des moyens de transport qui répondent à des règles de circulation différentes.

Ces piètres résultats renvoient à ceux du quiz lancé en avril par Vias (Institut belge pour la sécurité routière). Il portait sur les règles les plus récentes du code de la route et aboutissait à la conclusion qu’un Belge sur trois ne les connaissait pas bien. Par exemple, 27 % ignoraient que des panneaux spécifiques autorisent désormais les cyclistes à passer au feu rouge pour continuer tout droit ou tourner à droite.

Le constat est déplorable, mais pas vraiment étonnant quand on sait que le code de la route a été modifié 42 fois ces 10 dernières années !

Quelques règles parmi les plus méconnues

  • Hors agglomération, les automobilistes doivent se tenir à un mètre et demi de distance des cyclistes qu’ils doublent ou croisent. Auparavant, c'était un mètre.
  • Dans une rue cyclable, les automobilistes ne peuvent pas dépasser les cyclistes.
  • Un cycliste a toujours priorité lorsqu’il circule sur une piste cyclable, mais pas s’il roule sur une bande cyclable suggérée.
  • Sur un passage pour cyclistes, le faire de manifester son intention de traverser ne donne pas priorité au cycliste. Contrairement au passage pour piéton.
  • En agglomération, deux cyclistes sont autorisés à rouler l’un à côté de l’autre, sauf si cela rend impossible le croisement avec des véhicules venant en sens inverse.

Est-ce dangereux ? Oui, mais…

Il est évidemment préférable de bien avoir assimilé le code de la route lorsqu’on circule à vélo ou que l’on rencontre un cycliste sur la voie publique.

«Mais on peut se poser la question : combien d’accidents impliquant un cycliste sont-ils directement liés à la méconnaissance de ces règles spécifiques ?» relativise Benoît Godart, porte-parole de Vias. «Certainement bien moins qu’au non-respect des priorités, qu’au fait de brûler un feu rouge ou de pédaler sans éclairage.»

Des sites pour mettre à jour vos connaissances

De plus en plus de Belges roulent à vélo ou redécouvrent le vélo. Le confinement est dès lors l’occasion d’une remise à jour de ses connaissances en matière de code de la route pour deux roues.

Pour ce faire, vous pouvez consulter la rubrique «bonnes pratiques» de Pro Velo. Ou, pour une règle précise, le site code-de-la-route.be.

Jetez également un œil à notre dossier Vélo : ce qui est obligatoire, interdit ou recommandé.

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau casque de vélo sûr, consultez notre comparateur de casques pour adultes.

Commentaire

Tout sur les vélos

Vous envisagez le vélo électrique ? Consultez nos tests ou lisez nos enquêtes sur les casques, la sécurité, etc.

Plus d'infos...