Vélos

Comment choisir le vélo électrique qui vous convient le mieux

Partager sur

Le moteur, la batterie, les freins et l’écran de contrôle: voilà les éléments essentiels d’un vélo électrique. Comment faire en sorte qu’ils correspondent à votre utilisation personnelle ?

Le beau temps est à nos portes et, avec la crise sanitaire, le vélo est redevenu tendance. Et on voit donc beaucoup de gens investir dans un vélo électrique. Mais la dépense est souvent considérable, et mieux vaut donc que ce vélo vous convienne en tous points. Un vélociste peut vous conseiller au mieux, mais à quoi devez-vous être vous-même attentif ?

Le moteur : à l’avant ou central?

Le moteur vous assiste quand vous pédalez. L’endroit où il est placé et le type de capteur ont des conséquences sur cette assistance et influencent aussi l’équilibre du vélo, par exemple. Un e-bike ordinaire a généralement une puissance de 250 Watts. Si elle est plus élevée, de l’ordre de 350 Watts, on a affaire à des speed pedelecs (vélos électriques avec une vitesse maximale de 45 km/h).

Pour ce qui est de la position, un moteur central, dans le pédalier, a l’avantage de bien équilibrer la machine. Avec un capteur de puissance de pédalage, qui décide du niveau d’assistance délivré en fonction de la force que vous exercez, vous bénéficiez d’une assistance rapide et naturelle.

Le moteur logé dans la roue avant réagit davantage de manière plus autonome, et moins en fonction de la force que vous exercez sur les pédales. Il réagit également moins vite quand vous cessez un moment de pédaler, en virage par exemple, ce qui exige une prudence particulière.

Au niveau du prix, un vélo à moteur central est généralement plus cher qu’une machine au moteur logé dans la roue avant ou arrière.

Batterie

La batterie détermine la durée de l’assistance procurée par le moteur. Plus sa capacité en wattheures est importante, plus votre autonomie sera importante. On a généralement le choix entre des batteries de 300 à 700 Wh. Une plus grande capacité n’est pas nécessairement préférable: il ne sert à rien de prendre la plus grosse batterie si on n’épuise que rarement sa capacité. Cette capacité baisse légèrement au fil des ans, c’est pourquoi il est préférable de prendre au départ une batterie un peu plus grosse que vraiment nécessaire, sans exagérer pour autant. En général, une batterie tient sans problème pendant cinq à sept ans.

Intégrée ou non ?

La position de la batterie sur votre e-bike a des conséquences sur le look du vélo et sur son équilibre en roulant

La batterie est généralement installée sur ou sous le porte-bagage, et parfois sur ou derrière le tube de selle ou sur le tube diagonal du cadre. Dans le premier cas, elle ajoute donc du poids à l’arrière, en plus de votre propre poids et des bagages éventuels. Cela rend le vélo un peu plus lourd à conduire. Si la batterie est plus proche du centre du vélo, dans le cadre ou dans le carter de protection de la chaîne, la machine donne une plus grande impression de stabilité.

Si la batterie est intégrée dans le tube diagonal inférieur, les lignes du vélo sont plus épurées. Mais il est aussi plus difficile de détacher la batterie du vélo pour la recharger. Exceptionnellement, elle est intégrée de telle manière qu’il faut brancher le vélo tout entier sur une prise de courant pour la recharger (souvent pour les vélos urbains légers) ou que seul le vélociste peut la démonter. Ce n’est donc vraiment pas à conseiller si vous n'avez pas de prise dans votre garage, ou pas de garage.

Quel type de freins ?

Contrairement aux vélos classiques, souvent encore équipés de freins mécaniques, c’est-à-dire commandés par câble, beaucoup de vélos électriques sont dotés de freins hydrauliques. La puissance de freinage est alors transmise par un liquide (huile de frein). C’est plus efficace qu’un câble, car le liquide est incompressible. En outre, la force à exercer est moins importante, parce que ce système augmente la pression de freinage.

Le système hydraulique requiert également très peu d’entretien. Mais il coûte plus cher.

Le freinage mécanique nécessite d’exercer une plus grande pression et provoque davantage d’usure, mais il est nettement moins cher.

L’écran de contrôle

L'écran sert à mettre en marche votre vélo électrique. Vous pouvez ensuite y lire toutes sortes d'informations : la vitesse, la capacité restante de la batterie et parfois l'autonomie restante correspondante en kilomètres.

L’écran de contrôle ou display peut aussi se faire le prolongement de votre smartphone, en le connectant avec une appli. On peut alors téléphoner en roulant, ou écouter de la musique. Il est de plus en plus souvent possible également d’utiliser le smartphone lui-même comme écran de contrôle : il suffit de télécharger une appli. Si vous le souhaitez, vous pouvez y consacrer un smartphone particulier.

Long délai d’attente pour un vélo ? Prenez-en un en leasing !

La pandémie a mis toute la Belgique à vélo. C’est une bonne chose, mais la forte demande a imposé de longs délais d’attente chez les marchands et les fabricants de vélos. Certaines marques sont même dans l’incapacité de fournir de nouveaux modèles cette année. Vous voudriez quand même rouler à bref délai sur un vélo électrique, et à prix démocratique ? Dans ce cas, pour pouvez en prendre un en leasing, avec notre offre Private Lease. Vous avez le choix entre 12 modèles de grandes marques comme Batavus, Koga et Sparta, qui ont tous obtenu de bons résultats à nos tests. Et nos abonnés se voient offrir en plus une sacoche de vélo gratuite.

Voir l'offre

Louez un vélo électrique à partir de 96€/mois

Partez en balade le cœur léger grâce à un forfait mensuel tout compris : assurance, entretien et réparation.

batavus-Finez-E-go-power-sport

Batavus Finez E-go power sport 73

à partir de 118 €

Plus d'infos
Koga-pace-b10

Koga Pace B10 81

à partir de 169 €

Plus d'infos
Sparta-d-rule-m8b

Sparta d-rule m8tB 81

à partir de 113 €

Plus d'infos

Commentaire

Tout sur les vélos

Vous envisagez le vélo électrique ? Consultez nos tests ou lisez nos enquêtes sur les casques, la sécurité, etc.

Plus d'infos...