Autos

Des embouteillages ? Faites toujours place (aux véhicules prioritaires)

Partager sur

À partir du 1er octobre, dès le moment où des embouteillages se créent, les conducteurs doivent toujours mettre leur véhicule le plus à gauche ou à droite possible, selon leur position, afin de permettre le passage aux véhicules prioritaires. La création de ce "couloir de secours" est obligatoire sur toutes les routes comportant au moins deux voies dans la direction suivie.

Le couloir de secours est une nouveauté en Belgique, mais il a déjà fait ses preuves à l'étranger. Les véhicules des services de sécurité, les ambulances ou les voitures de police arriveront à partir de jeudi plus rapidement à leur destination. Notre système actuel provoque un certain retard car nous ne devons mettre notre véhicule de côté que si un véhicule prioritaire utilise ses sirènes.

Créer un couloir de secours

En cas d'embouteillage, tous les véhicules sur la voie gauche doivent serrer sur le côté le plus à gauche possible et tous les autres le plus à droite possible, même si aucun véhicule prioritaire n’approche par l’arrière à ce moment-là.

Cette règle s'applique à toutes les routes, à partir du moment où il y a au moins deux bandes de circulation dans le sens que vous suivez.

Vias, l'institut belge pour la sécurité routière, explique la nouvelle mesure avec une vidéo pratique.

Qui peut utiliser ce couloir ?

Le couloir de secours peut être utilisé par tous les véhicules prioritaires, pour qu'ils puissent intervenir rapidement sur le lieu d'un accident (véhicules de police et de pompiers, ambulances, véhicules de la protection civile, …). Ces services de secours doivent être équipés de feux bleus et d'une sirène, mais ils ne sont pas obligés de les utiliser tout le temps.

Si vous circulez à moto dans les conditions prévues par le Code de la route (vitesse maximum de 50 km/h avec une différence de vitesse de maximum 20 km/h par rapport aux autres véhicules), vous pouvez emprunter le couloir de secours, mais à condition qu’aucun véhicule prioritaire n’approche par l’arrière. Si c’est le cas, vous devez immédiatement vous ranger sur le côté pour le laisser passer.

La bande d’arrêt d’urgence n’est pas pour les services de secours

L'intention n'est pas d'utiliser la bande d’arrêt d’urgence pour former un couloir de secours. D’autant plus que certains véhicules, comme les dépanneuses, ont besoin d’avoir le champ libre sur ces bandes. Vous devez donc serrer sur le côté tout en restant dans les limites de la chaussée. Toutefois, si vous n’avez pas d’autre choix, vous devrez peut-être parfois déborder temporairement sur une bande d’arrêt d’urgence si un véhicule prioritaire (qui utilise ses feux bleus et sa sirène) approche par l’arrière et n’a pas suffisamment d’espace pour circuler dans le couloir de secours à votre niveau.

La piste cyclable n'est pas une "piste de secours"

En aucun cas, vous ne pouvez empiéter sur la piste cyclable ou sur une zone en site propre pour créer un couloir de secours. Ces aménagements sont réservés aux véhicules de transport en commun et ne font pas partie de la chaussée. Mais là aussi, il existe une exception à la règle lorsqu'un véhicule prioritaire (qui utilise ses feux bleus et sa sirène) approche par l'arrière et n'a pas assez de place pour circuler dans le couloir de secours à votre niveau.

Il faut s’adapter

Outre la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche, le Grand-Duché de Luxembourg, la République Tchèque et la Hongrie prévoient également la formation d’un couloir de secours en cas d’embouteillage. La Suisse et la Slovénie le recommandent vivement.

Leo Muyshondt, Expert mobilité chez Test Achats, dit que cette "nouvelle façon de se comporter dans un embouteillage", tout comme l'introduction du "principe de la tirette", nécessitera également une accoutumance chez les conducteurs dans notre pays. "Espérons qu'ils s’adapteront rapidement, afin qu'aucun accident supplémentaire n'arrive aux conducteurs ignorants et surpris."

Et si vous louiez votre nouvelle voiture ?

Finis les soucis de location long terme. Optez pour une formule à partir de 199€/mois

FIAT 500 1.0 Hybrid Lounge
FIAT 500 1.0 Hybrid Lounge

à partir de 199€

Plus d'infos
Hyundai i10 1.0 Comfort
Hyundai i10 1.0 Comfort

à partir de 260€

Plus d'infos
Ford Fiesta 1.0i EcoBoost Connected
Ford Fiesta 1.0i EcoBoost Connected

à partir de 246€

Plus d'infos

Commentaire

Tout sur les autos

Toutes les informations dont vous avez besoin pour choisir la voiture qui vous convient le mieux.

Plus d'infos...