Autos

Roulerez-vous bientôt à l’hydrogène ?

Partager sur

Bientôt, non. Et à moyen terme ? Peut-être… L’hydrogène présente certes d’incontestables atouts, mais il reste des défis de taille à relever avant qu’une partie significative de notre parc automobile "carbure" grâce à cette énergie.

L’électrique n’en est qu’à ses balbutiements et voilà que l’hydrogène pointe le bout du nez. Il n’est pas une semaine sans l’annonce de nouveaux investissements privés ou publics, de mises en service ou de projets de voitures, mais aussi de vélos, de bus, de bateaux, de trains et même d’avions utilisant cette énergie.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Très schématiquement, une voiture à hydrogène est équipée d’un réservoir dans lequel est stocké de l’hydrogène comprimé à très haute pression. Via une pile à combustible, ce dernier est transformé en électricité qui alimente un moteur électrique et fait avancer le véhicule. Avantages de cette technique : pas d’émissions polluantes (seule de la vapeur d’eau est rejetée), un temps de recharge très rapide (comparable à un plein d’essence), une autonomie équivalente aux véhicules thermiques, et tout cela dans un silence monacal.

Quatre défis à relever

Mais ce n’est pas pour autant que vous roulerez demain à l’hydrogène. Plusieurs raisons à cela :

  • La pauvreté de l’offre. Pour l’heure, deux modèles seulement sont disponibles en Belgique : la Toyota Mirai et la Hyundai Nexo. Ceux des autres constructeurs ne sont pas commercialisés chez nous ou demeurent à l’état de concepts. L’an dernier, selon les données de l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), il ne s’est vendu que 8 voitures à hydrogène en Belgique.
  • Le coût. Le prix des deux modèles disponibles en Belgique tourne autour des 80 000 € ! En cause, les coûts de production des piles à combustible. Un plein d’hydrogène, lui, avoisine les 60 € pour une autonomie d’environ 600 km.
  • La quasi absence d’infrastructures de ravitaillement. Aujourd’hui, vous ne pouvez recharger une voiture à hydrogène que dans deux stations situées à Zaventem et à Hal. Impossible de le faire à son domicile ou sur son lieu de travail.
  • L’impact environnemental. Si la voiture à hydrogène ne rejette aucun polluant, 95 % de la production mondiale d’hydrogène est encore très peu écologique. Cet hydrogène est en effet produit par vaporeformage, c’est-à-dire en craquant avec de l’eau les molécules de méthane contenues dans le gaz naturel. Or, ce processus libère 10 kilos de CO2 par kilo d’hydrogène produit. Il est également possible de produire de l’hydrogène par électrolyse, encore faut-il que l’électricité utilisée soit verte.

Tout ceci fait dire à certains que l’hydrogène est plus une chimère qu’une solution du futur. L’avenir dira qui a raison.

Bien choisir sa motorisation

Si pour votre prochain véhicule, vous hésitez entre une motorisation essence, diesel, hybride, électrique… ou hydrogène, consultez notre dossier Quel type de moteur choisir pour votre nouvelle voiture?

Et si vous louiez votre nouvelle voiture ?

Finis les soucis de location long terme. Optez pour une formule à partir de 199€/mois

FIAT 500 1.0 Hybrid Lounge
FIAT 500 1.0 Hybrid Lounge

à partir de 199€

Plus d'infos
Hyundai i10 1.0 Comfort
Hyundai i10 1.0 Comfort

à partir de 260€

Plus d'infos
Ford Fiesta 1.0i EcoBoost Connected
Ford Fiesta 1.0i EcoBoost Connected

à partir de 246€

Plus d'infos

Commentaire

Tout sur les autos

Toutes les informations dont vous avez besoin pour choisir la voiture qui vous convient le mieux.

Plus d'infos...