Autos

Les voitures de société électriques également bonnes pour le contribuable

Partager sur

"D'ici 2026, toutes les nouvelles voitures de société devront être non émettrices de gaz à effet de serre", prévoit la Vivaldi. Et ce serait une bonne chose pour le contribuable. Actuellement, six voitures sur dix vendues en Europe sont des véhicules de société, dont plus de 95 % ont un moteur à essence ou diesel.

Les subventions aux voitures de société coûtent 32 milliards € par an aux contribuables européens, et 96 % est allouée à des véhicules polluants. La Fédération européenne pour le transport et l'environnement (T&E) demande aux gouvernements de mettre fin aux déductions de TVA et aux amortissements pour les véhicules aux carburants fossiles.

Le contribuable belge y gagnerait également : la Belgique a versé 6 542 € de subventions par voiture d’entreprise en 2019. Sur un total de 600 000 véhicules de société, cela représente 3,9 milliards € par an. Chaque contribuable belge dépense ainsi 196 € par an pour subventionner les voitures de société, ce qui serait beaucoup moins s’il s’agissait des véhicules zéro-émission.

Voitures de société électriques

Une analyse de T&E montre que même les entreprises économiseraient en moyenne 4 300 € par véhicule si elles passaient à un parc automobile électrique, car les coûts sont bien inférieurs à ceux des moteurs diesel et à essence. La Fédération européenne estime que, d’ici 2025 au plus tard, les entreprises de leasing automobile (LLD/LOA) ne devraient plus acquérir que des voitures zéro émission. L'Europe devra elle aussi apporter sa pierre à l'édifice et veiller à ce que davantage de bornes de recharge soient installées. Selon une étude de T&E de janvier 2020, cela ne coûterait à l'Europe que 2 milliards € par an en investissements jusqu'en 2030.

Le nouvel accord gouvernemental fédéral stipule que dès 2026, toutes les nouvelles voitures de société seront "neutres en carbone". À terme, cela vaudra aussi pour les bus de transports en commun, les taxis et la mobilité partagée. Les travailleurs qui ne disposent pas d'un véhicule de société recevront un budget mobilité qui encourage les alternatives de mobilité durable (transports publics, vélos, voitures zéro carbone, ...) et le fait de vivre ou d'aller vivre à proximité du lieu de travail.

FEBIAC, Renta et TRAXIO, qui représentent respectivement les constructeurs automobiles, les sociétés de leasing et de location ainsi que le secteur des garages, soutiennent cette poursuite d'une écologisation du parc automobile mais soulignent également les responsabilités des autorités dans ce processus très ambitieux. Les fédérations auraient préféré que nos projets belges soient alignés sur ceux des autres pays européens : à ce niveau, c'est plutôt vers l’horizon 2030 que l'on se concentre.

Véhicules hybrides

Aujourd'hui, la conduite d’une voiture électrique n'est pas encore abordable financièrement pour tout le monde, ni pratique car il n'y a pas de bornes de recharge disponibles partout sur la voie publique. FEBIAC, Renta et TRAXIO espèrent donc au moins que les véhicules hybrides rechargeables seront inclus dans le processus d'écologisation : ceux-ci sont également en mesure de parcourir des kilomètres sans émission et peuvent compter sur leur moteur à combustion si aucun point de recharge électrique n’est disponible.

Et si vous louiez votre nouvelle voiture ?

Finis les soucis de location long terme. Optez pour une formule à partir de 199€/mois

FIAT 500 1.0 Hybrid Lounge
FIAT 500 1.0 Hybrid Lounge

à partir de 199€

Plus d'infos
Hyundai i10 1.0 Comfort
Hyundai i10 1.0 Comfort

à partir de 260€

Plus d'infos
Ford Fiesta 1.0i EcoBoost Connected
Ford Fiesta 1.0i EcoBoost Connected

à partir de 246€

Plus d'infos

Commentaire

Tout sur les autos

Toutes les informations dont vous avez besoin pour choisir la voiture qui vous convient le mieux.

Plus d'infos...