Transports publics

Non à de nouvelles économies sur le rail !

Partager sur

Test Achats ainsi que les associations de voyageurs Navetteurs.be et TreinTramBus dénoncent d’une même voix les nouvelles économies imposées à Infrabel par la majorité fédérale. Celles-ci se chiffrent à 94 millions € d’ici 2024.

En effet, malgré les engagements pris dans la déclarations de politique générale et la nécessité d’encourager les efforts tant pour le climat que pour la mobilité, le gouvernement fédéral impose à Infrabel des économies linéaires qui atteindront un montant de 94 millions € d’ici 2024. « Ces nouvelles économies sont contraires aux engagements pris par le Ministre Gilkinet et la majorité fédérale dans la déclaration de politique générale. Cette diminution de dotation d’exploitation aura un impact sur l’entretien et la sécurité du réseau, obligeant Infrabel à appliquer des mesures de ralentissement de vitesse, sans oublier les risque de fermeture de certaines lignes », dénoncent Test Achats, Navetteurs.be et TreinTramBus. Les promesses qu’aucune ligne fermera d’ici 2024 – pendant la législature actuelle – sont insuffisantes. Il faut pérenniser durablement notre réseau ferré comme épine dorsale des transports publics.

Les organisations demandent d’urgence au fédéral de revoir sa copie et de mettre à disposition de la SNCB et d’Infrabel les moyens humains, matériels et financiers dont ils ont besoin pour assurer correctement les missions de service public qui leur sont confiées. « Au fil des législatures, les moyens mis à disposition du rail n’ont cessé de diminuer, creusant d’année en année des sous-investissements entraînant une dégradation de la qualité du réseau avec notamment un impact sur la qualité et la fiabilité du service offert aux voyageurs. Il est temps que le fédéral prenne ses responsabilité et passe de la parole aux actes ! », concluent les organisations.

Commentaire

Transports publics

Comment relever les défis des transports publics dans le futur? C'est une des questions brûlantes de l'après Covid-19.

Plus d'infos...