Dossier

Comparaison et évolution des millésimes

12 janvier 2016
comparaison-de-millesimes

12 janvier 2016

Peu après la parution de notre Guide, certains vins sont déjà  en voie d’épuisement ou remplacés  dans les rayons par un nouveau millésime. Celui-ci  offre-t-il la même qualité? Et quid de l’évolution à 6 mois d’un même millésime? Pour le savoir, nous avons effectué un coup de sonde sur 6 vins.

Coup de sonde

Les scores de dégustation restent-ils constants, à six mois d'intervalle pour un même millésime, mais aussi d'un millésime à l'autre ? Pour le savoir, nous avons effectué un coup de sonde en re-dégustant 6 vins : 2 blancs et 4 rouges et comparé les scores obtenus :

  • pour un millésime lors des dégustations s'échelonnant de la fin avril à la mi-juin (pour l'élaboration du Guide des Vins)
  • pour le même millésime lors d'une dégustation en novembre 2015, soit environ 6 mois plus tard
  • pour le nouveau millésime du même vin dégusté en novembre 2015 également

Il s’agit bien sûr d’un échantillon limité, mais qui permet malgré tout de tirer des conclusions intéressantes.

Verdict global ?

Dans l’ensemble, les résultats de novembre 2015 sont très comparables entre eux.

En effet, l’écart maximal pour les scores de dégustation est de 5%, ce qui démontre la fiabilité de notre panel et la relative constance de qualité des vins (même si l’échantillon est restreint).

Vous trouverez les résultats détaillés pour chaque vin dans les pages qui suivent. Notez que les scores par rapport à ceux du Guide des Vins peuvent différer quelque peu dans la mesure  où ces derniers intègrent l'enalyse en laboratoire.

D'un millésime à l'autre

  • Pour un des deux blancs, le nouveau millésime est mieux apprécié. Pour l'autre, les résultats sont identiques.
  • Pour 3 vins rouges, le nouveau millésime est légèrement moins bien apprécié.
  • Pour 1 vin rouge, les scores sont quasi identiques.

Réflexions sur l'évolution des millésimes

  • Même si nous n’en avons retesté que deux, on peut supposer que (sauf exception) les vins blancs sont faits pour être bus dès leur commercialisation. Il est donc généralement inutile de les conserver plusieurs mois.
  • En revanche, surtout lorsqu’ils sont pleins et charpentés voire riches et puissants, les vins rouges peuvent bonifier pendant quelques mois, voire deux ou trois ans (à condition d’être conservés dans de bonnes conditions). Cela permet aux tanins et éventuellement au boisé de se fondre, contribuant ainsi à l’équilibre du vin. Des durées de garde plus longues ne sont à conseiller que pour des vins conservés dans des conditions optimales (frigo à vin avec thermostat fiable et, si possible, filtre à charbon actif et dispositif anti-vibrations).