Dossier

Mise en bouteille du vin

17 juin 2013
mise-en-bouteille-du-vin

17 juin 2013

Que se passe-t-il lorsque les processus de fermentation et de maturation du vin en fûts sont terminés ? Dans ce dossier, nous vous expliquons les techniques pour retirer les lies ou le dépôt du vin, et comment voir clair parmi les différents types de bouteilles et de bouchons.

Introduction

La bouteille est le conditionnement le plus commun pour la conservation, le transport et finalement la vente du vin au consommateur.

Avant que les Romains développent le soufflage des bouteilles en verre convexe, le vin était conservé dans de grandes jarres en terre cuite (amphores). Les modèles convexes ont été remplacés au 18e siècle par des bouteilles avec des parois droites, ce qui simplifia l’empilage des bouteilles. La contenance actuelle la plus commune est de 0,75 litre, volume qui constitue la norme européenne depuis 1977. Toutefois, on voit également des bouteilles magnum (1,5 l) et des demi-bouteilles (37,5 cl).

La couleur verte des bouteilles a été choisie, paraît-il, pour dissimuler les impuretés, mais a servi plus tard à protéger le vin contre la lumière du soleil.

Dans ce dossier, vous pourrez lire quelles sont les démarches entreprises après les processus de fermentation et de maturation du vin en fûts. Seront ainsi expliquées la clarification et la filtration, ainsi que la mise en bouteille en elle-même et les choix faits quant à la forme de la bouteille et à la technique de fermeture.

.