News

Mai 2020 : le vin en période de corona

11 mai 2020

Chaque jour apporte son lot de nouvelles liées au corona. Il faut rester chez soi, porter un masque buccal et garder ses distances. La vie sociale est toujours mise en veilleuse et nos vacances annuelles sont compromises. Et le monde vinicole dans tout ça? Test Achats a investigué pour vous.

Mai 2020 : le vin en période de corona

Comme chaque année, l’OIV ("Organisation Internationale de la Vigne et du Vin", une organisation intergouvernementale réunissant 47 Etats membres) a présenté fin avril les chiffres complets pour la production, la consommation et le commerce mondiaux de vin de l’année dernière. L’impact du Covid-19 sur le secteur du vin y a également été évoqué.

A ce stade, il est naturellement difficile d’établir un pronostic détaillé concernant l’impact du confinement quasi mondial sur ce secteur. Les informations et données statistiques disponibles à ce sujet sont en effet encore insuffisantes. Inutile d’être grand clerc pour se rendre compte que la pandémie actuelle a un énorme impact sur différents aspects au sein du monde vinicole (parmi lesquels la production, le transport, la vente et la consommation de vin).

Prévisionnel à la baisse pour la consommation, les prix et chiffres d’affaires du vin 

L'OIV s'attend à une chute significative de la consommation globale de vin (la Commission européenne prévoit une diminution de 8% par rapport à la moyenne des cinq années précédentes), ce qui entraînera une offre excédentaire (d’après les estimations, plus d’un milliard de bouteilles de vin invendues dorment déjà dans des entreprises vinicoles européennes), ainsi qu’un effondrement des prix moyens. Tout ceci risque fort d’entraîner une diminution générale de la totalité de la valeur marchande, du chiffre d’affaires et des gains des entreprises vinicoles. 

Les économies en récession ne sont évidemment pas un marché prometteur pour l’exportation, majoritairement à l’arrêt à l’heure actuelle. Sans oublier que certaines des populations les plus friandes (comme l’Europe et les Etats-Unis) sont justement les plus touchées par la pandémie de corona actuelle. Même si le commerce et l’économie finiront par reprendre leurs droits, il ne faut pas exclure que la crise du corona entraînera des changements permanents. Il est pour l’instant encore difficile d’anticiper à ce sujet. Par contre, il apparaît clairement que l’avenir proche ne laisse à ce jour pas beaucoup de place à l’optimisme. Le marché pourra bien reprendre son souffle après la crise, mais ce ne sera cependant sans doute pas suffisant pour compenser la perte en chiffres d’affaires de plusieurs mois (la Commission européenne a prédit une diminution de 14%).

Pour consulter les résultats de test du Comparateur Vin, vous devez être abonné à Test-Achats et à notre Guide des Vins. Pour plus d'infos, appelez notre service abonnement.

02 542 33 00

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

Commentaires

Soyez le premier à commenter