News

Nouvellement testés : vins rouges des Balkans et du Maroc

07 octobre 2019
vins rouges des Balkans et du Maroc

07 octobre 2019
Si l’on vous demande de citer dix pays viticoles, il y a fort à parier que la Bulgarie, la Grèce, la Croatie, la Macédoine ,voire le Maroc ne figureront pas dans la liste. Nous souvenant de l’adage selon laquelle « l’ignorance engendre l’intolérance », nous nous sommes laissé tenter par quelques vins rouges de ces régions viticoles moins connues.

Octobre 2019 : vins rouges des Balkans et du Maroc

Au supermarché, vous trouverez certainement quelques « intrus»  parmi le large éventail de vins issus de célèbres régions de France, d’Italie, d’Espagne et du Nouveau Monde. Voici les résultats de notre test de vins rouges provenant de plusieurs pays de la région des Balkans et du Maroc. 

Nous connaissons principalement la région des Balkans comme une région particulièrement marquée par les affres de la guerre. Cette région s’est en bonne partie redressée, tout comme la viticulture locale qui à ce jour ne bénéficie pas de toute l’attention qu’elle mérite. Des cépages indigènes produisent ici des vins « aventureux » pouvant parfois rivaliser avec les pays viticoles européens plus connus sur le plan de la qualité.

De l’autre côté de la Méditerranée, vous avez avec le Maroc le principal pays producteur de vin du Maghreb, au Nord-Ouest de l’Afrique. Les Marocains mêmes ne sont pas des consommateurs de vin, ce qui explique pourquoi le pays bénéficie de peu d’attention. Ces dernières années pourtant, le Maroc est devenu un pays viticole avec lequel il faut compter, et connaît même un revival depuis quelques années. Le Maroc en tant que pays viticole risque d’encore faire parler de lui.

Notre test

Pour ce test, nous avons sélectionné 20 vins rouges du Maroc (5 vins) et de plusieurs pays des Balkans (7 vins de Bulgarie, 5 vins de Grèce, 2 vins de Croatie et 1 vin de Macédoine). Ces vins sont disponibles dans les grandes chaînes de supermarchés à des prix allant de 3,15 € à 8,59 €.

Vins rouges des Balkans et du Maroc : nos résultats

YAMANTIEV'S 2018
88
Voir nos résultats de test

Obtenez un accès exclusif

Prix de référence
3,15 
BLACK MOUNTAIN 2018
88
Voir nos résultats de test

Obtenez un accès exclusif

Prix de référence
3,99 
DOMAINE BOYAR 2018
88
Voir nos résultats de test

Obtenez un accès exclusif

Prix de référence
3,99 

Pour consulter les résultats de test du Comparateur Vin, vous devez être abonné à Test-Achats et à notre Guide des Vins. Pour plus d'infos, appelez notre service abonnement.

02 542 33 00

Balkans

Histoire

De nombreux pays des Balkans et d’Europe de l’Est ont une culture viticole historique remontant à l’époque romaine. Toutefois, ces régions n’ont plus eu la cote auprès des amateurs de vin à en juger par la faible part de marché en Belgique, et elles doivent fournir de nombreux efforts pour nous convaincre que leurs vins tiennent la route par rapport aux productions d’Europe de l’Ouest. L’ancien régime soviétique communiste qui obligeait les viticulteurs à acheminer leurs raisins vers une coopérative, où l’accent était mis sur la production de grandes quantités de vins quelconques plutôt que des vins de qualité reconnus, n’y est sans doute pas étranger. La chute du Rideau de Fer a boosté la prospérité économique et la viticulture dans la partie orientale de l’Europe.

Climat et géographie

Les conditions de base pour une viticulture à succès sont présentes dans la région des Balkans : heures d’ensoleillement nécessaires à la maturation des raisins, précipitations suffisantes au bon moment et types de sol appropriés. Les Balkans sont situés dans une ceinture climatique convenant à merveille pour la production de vins de qualité. En fonction de la région spécifique, il y règne plus au nord un climat continental tempéré, avec des étés chauds et des hivers froids. Le sud connaît un climat méditerranéen, marqué par des hivers courts et des étés particulièrement chauds. Différents microclimats sont présents grâce à la proximité de différentes mers, rivières et montagnes.

Cépages

Ce qui relie la viticulture des Balkans aux amateurs de vin aventureux et éveille leur intérêt, c’est l’énorme diversité, encore méconnue, des cépages indigènes. Dans notre test de vins rouges des Balkans, nous avons par exemple testé des vins de Bulgarie, Grèce, Croatie et Macédoine. Alors que, dans les vins macédoniens et dans la plupart des vins bulgares, nous retrouvons principalement les cépages internationaux cabernet sauvignon et merlot, nous trouvons également le mavrud bulgare. Au niveau des vins grecs, nous trouvons principalement les cépages indigènes xinomavro et agiorgitiko. Les cépages présents dans les vins croates répondent entre autres aux doux noms de plavac et frankovka. 

Importance dans le monde viticole

La Hongrie (3,4 millions d’hectolitres en 2018) est le pays d’Europe de l’Est à la culture viticole la plus riche. Elle est réputée pour deux types de vins mondialement célèbres : le vin moelleux Tokay et le puissant rouge Egri Bikavér. La Bulgarie (1,1 million d’hectolitres) a été le premier pays de tous les pays d’Europe de l’Est à se tourner vers l’export. Si la culture viticole grecque (2,2 millions d’hectolitres) était déjà célébrée durant l’antiquité, elle ne commence qu’à reprendre du poil de la bête qu’au terme d’une longue période de déclin. La Croatie et la Macédoine développent elles aussi leur culture viticole à un rythme effréné. La Roumanie occupe la 12e place au classement mondial des pays producteurs de vins (5,2 millions d’hectolitres), ce qui la classe premier pays d’Europe de l’Est. La qualité de ses vins s’est nettement améliorée ces dernières années. A l’instar de la culture viticole turque, l’une des plus anciennes au monde.

Maroc

Histoire

En dépit du fait que le Maroc soit un pays viticole méconnu, la viticulture y existe depuis des siècles. A l’époque romaine déjà, le Maroc était un pays viticole respecté. La viticulture moderne s’y est développée sous les influences françaises aux 19e et 20e siècles. Les Français utilisaient ces vins principalement pour renforcer leurs propres productions. Lorsque les Français se sont retirés d’Afrique du Nord et que le Maroc fut déclaré indépendant en 1956, la production viticole s’effondra, entre autres sous l’influence de l’Islam, qui interdit l’alcool. Les raisins à vin ont alors fait place aux raisins de table. Grâce au regain d’intérêt des Français, il est de nouveau question d’un renouveau en termes de quantité et de qualité des vins produits.

Climat et géographie

Au Maroc, la viticulture s’étend depuis la côte atlantique jusqu’aux monts Atlas. Les principaux vignobles se situent sur l’axe Rabat, Meknès et Fès, de l’ouest maritime à l’est plus sec.
Le Maroc a beaucoup à offrir en termes de climat et de terroirs. Notamment les vignobles près de Fès, Meknès ainsi que les vignobles près des monts Atlas bénéficient d’un terroir particulièrement propice. En raison des conditions (altitude, quantité d’ensoleillement et températures clémentes avec étés chauds et nuits fraîches), la région se prête à merveille à la viticulture.

Cépages

Le climat nord-africain engendre des raisins très mûrs à surmûris, entraînant beaucoup d’alcool en raison de leur teneur élevée en sucre. Il n’est pas étonnant que la majeure partie des raisins plantés soient d’origine française, surtout pour les vins rouges comme le carignan, le cinsault, le syrah, le grenache, le cabernet sauvignon, le merlot, le cabernet franc et le mourvèdre. Dans les régions plus fraîches du littoral, on cultive également des cépages blancs, entre autres le muscat, le sauvignon blanc, le chardonnay, l’ugni blanc et le chenin blanc.

Législation et indications de qualité

La législation marocaine en matière de vin connaît un système de qualité basé sur le système français. La première appellation d’origine est l’AOG, Appellation d’Origine Garantie. Elle a des visées principalement géographiques et actuellement, le Maroc compte 14 AOG. La deuxième appellation d’origine est l’AOC Maroc, Appellation d’Origine Contrôlée Maroc, imposant des exigences plus élevées à la viticulture. Outre les conditions traditionnelles parmi lesquelles le rendement par hectare et les cépages, des règles en matière d’application de l’irrigation sont également d’application pour l’AOC. Ces zones d’origine s’accompagnent de nombreux vins régionaux et autres vins de table (ex. Sais).

Les régions autour de Meknès et Fès sont les principales régions viticoles et abritent la majeure partie de la production. Les appellations d’origine les plus connues sont Beni M’tir et Guerrouane. A l’est, c’est l’AOG Berkane le plus populaire.