News

Nouvellement testés : champagnes

02 décembre 2019
vins rouges des Balkans et du Maroc

Chaque année, nous testons à l’approche des fêtes une sélection de vins mousseux mis en vente dans différentes grandes surfaces. Notre comparateur Champagnes et Mousseux vous aide à choisir les bulles les plus savoureuses pour vos apéritifs conviviaux et festifs, ou pour offrir en cadeau à vos proches et amis.

Janvier 2019: zoom sur les dernières vendanges

Dans l’attente des chiffres exacts, qui seront publiés dans quelques mois, il est possible de fournir une estimation relativement correcte des statistiques collectées au sujet de la production viticole cuvée 2018. L’analyse des années antérieures met en lumière que les quantités réelles ne s’écartent pas de manière significative des estimations.

Importante production viticole en 2018

Selon l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, une organisation intergouvernementale composée de 47 Etats membres), la production viticole estimée en 2018 a augmenté pour atteindre l’un des plus hauts niveaux depuis 2000, à savoir 282 millions d’hectolitres (Mhl).

La récolte de 2017 fut historiquement mauvaise, avec le plus faible rendement enregistré au cours des 60 dernières années. La raison ? Les conditions climatiques extrêmes en Europe, comme le gel printanier tardif et la vague de chaleur estivale. L’an dernier, la production mondiale de vin est toutefois repartie à la hausse avec une progression de 12 % (soit 31 Mhl), ce qui correspond à près de 4,1 milliards de bouteilles !

Cela s’explique en partie par les meilleures conditions climatiques (hiver clément, printemps humide et été sec et ensoleillé) dans les principaux pays producteurs de vin par rapport à 2017. En raison du temps exceptionnellement chaud et ensoleillé, les vendanges dans l’hémisphère nord (Europe et USA) n’ont jamais débuté aussi tôt. L’un des avantages d’une maturation anticipée est que les pieds de vigne ont moins de risques d’être exposés au mauvais temps d’automne.

Europe au-dessus de la moyenne

Au sein de l’Union européenne, le volume des vendanges (168,4 Mhl) était, selon les estimations, plus élevé de 19 % par rapport à l’année antérieure (141,1 Mhl). Dans les principaux pays viticoles européens, les estimations pour les vendanges de 2018 sont plus élevées que celles de l’année antérieure. Le monde viticole se remet donc de la piètre année 2017.

En Italie, principal producteur viticole au monde depuis 2015, la production a progressé de 14 % pour arriver à un volume de 48,5 Mhl, ce qui est à nouveau dans la lignée de la moyenne quinquennale. En France (46,4 Mhl; +27 %) et en Espagne (40,9 Mhl; +26 %) aussi, des niveaux de production très élevés ont été atteints, dépassant même la moyenne sur cinq ans. 

Outre ces trois pays viticoles traditionnels, l’Allemagne (9,8 Mhl, le plus haut niveau en 10 ans), la Roumanie (5,2 Mhl, le plus haut niveau en cinq ans), la Hongrie (3,4 Mhl) et l’Autriche (3,0 Mhl) président également des récoltes surpassant leur moyenne sur cinq ans. 

Le Portugal (5,3 Mhl) et la Grèce étaient les seuls pays à enregistrer une diminution de la récolte de leur production par rapport à 2017. Au Portugal (5,3 Mhl), les conditions climatiques ont occasionné un déclenchement rapide d’attaques des pieds de vigne par des moisissures, le faux mildiou. De ce fait, les feuilles commencent à se recroqueviller et les raisins s’assèchent. On a ainsi noté une diminution de 22 % par rapport au niveau le plus bas de ces six dernières années. En Grèce (2,2 Mhl), la production semble accuser une diminution de 15 %, dans la lignée de la tendance à la baisse sur le plan de la production viticole depuis 2003.

Production stable dans le Nouveau Monde

Dans les principales régions viticoles d’Europe, le niveau de production en 2018 dépassait la moyenne des cinq années précédentes.

Pour la troisième année consécutive, les Etats-Unis (23,9 Mhl) ont enregistré une production élevée stable, confirmant ainsi leursa position en tant que quatrième plus gros producteur viticole de la planète.

Pour l’hémisphère sud, les chiffres des vendanges 2018 sont déjà connus, en raison de la différence de millésime et de la période de vendange (entre février et avril). Les niveaux de production en Amérique du Sud étaient particulièrement élevés : en Argentine, les vendanges ont à nouveau progressé de 23 % après deux mauvaises années (14,5 Mhl) et au Chili, on a noté une augmentation de 36 % (12,9 Mhl), tandis que le Brésil (3,0 %) a lui aussi atteint un niveau relativement élevé, bien qu’inférieur à celui de 2017.

En Afrique du Sud, la sécheresse a eu un impact considérable sur la production de 2018 (9,5 Mhl), avec une diminution de 12 % par rapport à 2017, le niveau de production le plus bas depuis 2012. La production viticole australienne (12,5 Mhl) a vu une diminution de 9 % par rapport aux importantes productions des deux dernières années, mais est restée au-dessus de la moyenne sur cinq ans, et les vendanges en Nouvelle-Zélande (3,0 %) sont restées stables, à un niveau particulièrement élevé. 




Attendons voir

Quantité ne rime pas forcément avec qualité. Il est prématuré de prétendre que la cuvée à succès 2018 débouchera sur un millésime savoureux et de qualité. Côté positif, la sécheresse estivale a eu pour effet que les rangs de vignes ont dû se donner davantage de « peine » pour approvisionner les raisins en eau et en nutriments. Ce qui peut déboucher sur des vins de qualité. Mais mieux vaut encore attendre.

Une offre élargie ne fait pas automatiquement baisser le prix. Il n’est pas garanti que les fantastiques récoltes déboucheront sur une diminution généralisée du prix des vins. Il est fort probable que les viticulteurs s’efforceront encore de compenser la mauvaise récolte de 2017 sur le plan financier, et que leurs vins ne seront dès lors pas forcément meilleur marché.

Reste à voir si le succès de 2018 se prolongera au cours des prochaines années. Une chose est sûre : le réchauffement climatique (conditions climatiques extrêmes et températures moyennes à la hausse) restera un facteur déterminant pour la production viticole. 

Résultats de vins testés en 2018

Pour consulter les résultats de test du Comparateur Vin, vous devez être abonné à Test-Achats et à notre Guide des Vins. Pour plus d'infos, appelez notre service abonnement.

02 542 33 00