News

Nouvellement testés : champagnes

02 décembre 2019
vins rouges des Balkans et du Maroc

Chaque année, nous testons à l’approche des fêtes une sélection de vins mousseux mis en vente dans différentes grandes surfaces. Notre comparateur Champagnes et Mousseux vous aide à choisir les bulles les plus savoureuses pour vos apéritifs conviviaux et festifs, ou pour offrir en cadeau à vos proches et amis.

Juin 2018: vins blancs du Chili et d’Argentine

Notre test

Pour ce test, nous avons sélectionné 25 vins blancs (dont 1 vin bio), 17 provenant du Chili et 8 d’Argentine, tous disponibles en grande surface ou chez les détaillants en vins. La majorité des vins sont originaires des régions viticoles les plus connues du pays d’origine : la région viticole Valle Central pour les vins chiliens et la province de Mendoza pour les vins argentins. Les variétés de raisins concernées sont principalement le chardonnay et le sauvignon blanc. Le prix des vins testés varie entre 2,99 € et 11,90 €.

Vins blancs du Chili et d’Argentine : nos résultats

Pour consulter les résultats de test du Comparateur Vin, vous devez être abonné à Test-Achats et à notre Guide des Vins. Pour plus d'infos, appelez notre service abonnement.

02 542 33 00

Chili

Histoire
L’histoire viticole du Chili remonte à la colonisation de l’Amérique du Sud par les « conquistadors » espagnols au 16e siècle. Le Chili a exporté du vin à plutôt grande échelle à la fin du 19e siècle vers une Europe à l’époque lourdement touchée par le phylloxéra de la vigne. La production et l’exportation connaissent une forte augmentation depuis la chute de la dictature en 1989 grâce à des investissements étrangers et à la modernisation des techniques de vinification et de commercialisation. 

Climat et géographie
Le Chili est un pays très étendu regroupant différentes zones de climat, de paysages et de structures du sol. La viticulture se concentre dans le sud-est, où le climat méditerranéen modéré (journées chaudes, nuits fraîches et peu de précipitations) associé aux reliefs et océans lui assurent des conditions idéales. Le Chili bénéficie d’une protection naturelle optimale grâce au désert d’Atacama situé au nord, de la cordillère des Andes située à l’est, de l’océan Pacifique à l’ouest et de l’Antarctique au sud. Grâce à quoi le Chili est resté l’unique pays au monde à échapper au redouté phylloxera qui décima la production mondiale au cours du 19e siècle. La plupart des vignobles se situent le long des vallées entre les montagnes côtières et les Andes. Pour l’irrigation, l’on se sert encore ici et là des canaux installés par les Incas dans les Andes pour récolter l’eau de la fonte des neiges. 

Variétés
La production dominante est celle du vin rouge (75 %) et près de 45 % des vins chiliens se composent de cabernet sauvignon. Les autres variétés de rouge (équivalentes aux françaises) ont été implantées dans l’ordre suivant : país, merlot, carmenère, syrah, pinot noir, cabernet franc et malbec, le carmenère faisant figure de cépage emblématique chilien. Le sauvignon blanc, le chardonnay et le muscat d’Alexandrie représentent les principales variétés de blanc, suivis loin derrière par le sémillon, le riesling, le viognier et le gewürztraminer.

Législation et régions viticoles
Le Chili bénéficie d’une classification DO (Denominación de Origen) dotée d’un système en cascade, tout comme l’Australie et l’Afrique du Sud, par exemple. Les appellations d’origine régionales sont divisées en DO sous-régionales qui se composent à leur tour de zones plus petites, puis de districts ou surfaces encore plus petits. Le millésime, la variété de raisins et la provenance mentionnés doivent satisfaire à la règle des 75 %. Cela dit, la plupart des domaines appliquent un minimum de 85 %.

Les régions viticoles chiliennes sont divisées en cinq régions génériques :

  • La région d’Atacama
  • La région de Coquimbo incluant les vallées d’Elqui, Limari et Choapa
  • La région d’Aconcagua incluant les sous-régions d’Aconcagua, Casablanca et San Antonio
  • La région de la Vallée Centrale (90 % de la production des vins DO) comprenant les sous-régions de Maipo, Rapel, Curicó et Maule
  • La région del Sur incluant les sous-régions d’Itata, Bio Bio et Malleco 

Argentine

Histoire
L’Argentine est, tout comme le Chili, l’un des pays viticoles les plus anciens du nouveau monde. Là encore, la viticulture a été introduite au 16e siècle par les envahisseurs espagnols. Elle était principalement orientée vers la production de vins en vrac pour la population indigène. Au cours du 20e siècle, l’économie et la viticulture se sont peu à peu dégradées. Ce n’est qu’à partir de 1990 que l’Argentine connaît une économie de marché propice au renouveau de la qualité de la production viticole et de l’exportation du vin. Ajoutez à cela d’importants investissements et apports de connaissances étrangers, et vous obtenez une véritable révolution.

Climat et géographie
Les vignobles argentins se situent principalement dans l’ouest du pays, au pied de la cordillère des Andes. Le climat continental sec et ensoleillé avec saisons marquées convient parfaitement à la viticulture. L’importante hauteur à laquelle se situent les vignobles, à savoir en moyenne 900 mètres au-dessus du niveau de la mer, s’avère particulièrement bénéfique. En journée, les raisins se voient gratifiés d’un généreux soleil avant que les nuits en altitude ne les rafraîchissent, l’irrigation étant en permanence assurée par l’eau provenant de la fonte des neiges des Andes. Les rendements plutôt élevés s’expliquent également par la richesse des sols.

Variétés
Pour un pays viticole non européen, l’Argentine connait une implantation étonnement variée, surtout comparée au pays voisin qu’est le Chili. Le criolla fait partie des raisins les plus implantés, une variété originaire des premiers pieds de vigne introduits par les Espagnols. Il est principalement utilisé pour la consommation locale. Les variétés pour vin rouge sont les plus nombreuses, le malbectenant le haut du pavé. Bien que ce raisin soit d’origine française, il peut être considéré comme le raisin ’national’ argentin. L’on rencontre aussi d’importantes plantations de bonarda, de cabernet sauvignon, de syrah, de merlot et de tempranillo. La carte de visite des variétés de raisins blancs argentins n’est autre que le débordant d’arômes torrontés. Parmi les autres variétés, citons le Pedro Ximénez, le chardonnay, le sauvignon blanc, le sémillon et le viognier.

Législation et régions viticoles
L’Argentine dispose d’un label DOC (Denominación de Origen Controlada). Seules deux appellations d’origine ont actuellement droit à ce statut : Luján de Cuyo et San Rafael, situés tous deux dans la principale province viticole Mendoza. D’autres origines de vins de qualité peuvent être mentionnées grâce au terme IG (Indicación Geográfica).

Les régions viticoles argentines sont divisées en trois régions génériques : 

  • La région Norte (nord) comprenant entre autres les provinces de Salta (région viticole la plus élevée) et de Catamarca
  • La région Cuyo (centre) comprenant entre autres les provinces de Mendoza (environ 75% de la production argentine), de San Juan et de La Rioja
  • La région de Patagonie (sud) comprenant entre autres les provinces de Neuquén et de Río Negro