Dossier

À quoi faire attention pour choisir une assistance voyage ?

06 novembre 2018
À quoi faire attention pour choisir une assistance voyage ?

06 novembre 2018

Toutes les assurances assistance voyage ne sont pas identiques. La couverture et le contenu diffèrent d’un contrat à l’autre. En cas de réel pépin en voyage, cela peut vouloir dire qu’une assurance assistance voyage vous rembourse tout tandis qu’avec une autre, vous devez sérieusement mettre la main au portefeuille. Découvrez les 10 axes de vigilance pour choisir une assurance assistance voyage.

1. Qui est couvert ?

Généralement, l’assurance assistance voyage couvre non seulement le preneur d’assurance, mais également aussi ceux qui vivent sous le même toit. Les meilleurs contrats vont encore plus loin. Ils couvrent par exemple aussi les enfants ne vivant plus à la maison, mais encore à charge.

2. Combien de temps dure l’assurance ?

La plupart des formules d’assistance voyage s’appliquent à des vacances de durée déterminée. Généralement entre 90 et 180 jours. Vous partez plus longtemps en voyage ? Demandez alors ce qu’il en est à votre assureur.

3. Qu’en est-il des frais médicaux ?

Si vous avez besoin de soins à l’étranger, votre assurance assistance voyage paie la différence entre la facture médicale et le remboursement de la mutuelle. Bien souvent, le remboursement par personne est limité à un montant qui varie entre 25 000 € et 2 000 000 € en fonction du contrat. Il est même parfois illimité. Informez-vous avant de conclure une assurance assistance pour un voyage, car dans certains pays comme les États-Unis et la Suisse, les frais peuvent très vite grimper. 

Sachez également que la plupart des assurances assistance voyage ne couvrent pas les maladies existantes. Les meilleurs contrats excluent uniquement les problèmes corporels qui provoquent des complications en voyage, alors qu’ils auraient dû être traités avant votre départ.

4. Qu’en est-il des sports dangereux ?

Certaines assurances assistance voyage interviennent aussi si vous avez besoin de soins médicaux suite, par exemple, à du parapente ou un saut en parachute. Chez d’autres assureurs, les sports dangereux sont exclus. Si vous pratiquez l’un de ces sports, mieux vaut poser la question avant de signer.

5. Y a-t-il des conditions pour le rapatriement ?

Si l’équipe médicale de votre assureur estime que vous devez être rapatrié en raison de votre état de santé, l’assureur vous fait revenir en Belgique à ses frais. Éventuellement même en avion ambulance. Les meilleurs contrats offrent le rapatriement partout dans le monde, avec un accompagnateur si vous le souhaitez. 

Vous ne voyagez pas seul et vous devez être rapatrié ? Les meilleurs contrats permettent à ceux qui vous accompagnent de choisir entre poursuivre le voyage ou rentrer chez eux en train ou en avion. L’assureur prend ces frais en charge. Dans les moins bons contrats, en revanche, l’assureur détermine le moyen de retour, et le remboursement des frais est limité.
Pendant vos vacances, il peut également arriver qu’un membre de votre famille décède, qu’un enfant resté à la maison soit hospitalisé ou que votre toit soit emporté par la tempête. Vous pouvez être automatiquement rapatrié en cas de décès d’un proche. Dans les autres cas, l’assurance n’intervient souvent que sous certaines conditions.

6. Où l’assurance offre-t-elle une assistance pour votre voiture ?

Certaines formules offrent aussi une assistance si votre voiture refuse de démarrer dans votre allée ou si vous avez un problème hors Europe. D’autres n’interviennent qu’à partir de 10 km de votre domicile et uniquement en Europe et dans le bassin méditerranéen. Veillez à ce que votre assurance assistance voyage soit adaptée à vos souhaits.

7. Bénéficiez-vous aussi d’une assistance si votre voiture est plus ancienne ?

Les meilleurs contrats offrent une assistance quel que soit l’âge de la voiture. D’autres vous font payer plus pour une voiture plus ancienne ou n’offrent pas d’assistance si votre voiture a par exemple 10 ou 15 ans.

8. Qu’en est-il des frais de remorquage ?

Si vous tombez en panne de voiture pendant vos vacances, tous les assureurs vous envoient quelqu’un pour remorquer votre voiture vers le garage le plus proche. Parfois, le remboursement du remorquage est limité à 250 € ou 500 €. Certains assureurs n’imposent pas de montant maximum, mais exigent que vous les en avertissiez au préalable. Vous ne le faites pas ? Il se peut alors qu’ils ne remboursent pas tout. 

9. Que se passe-t-il si votre voiture doit être rapatriée ?

Si votre voiture ne peut être réparée sur place, elle doit être ramenée en Belgique. Les meilleurs contrats ne pratiquent pas de montant maximum. D’autres couvrent le rapatriement sous certaines conditions. Si votre voiture est déclarée perte totale ou si le rapatriement coûte plus cher que la valeur de la voiture, ils ne la ramèneront par exemple pas.

10. Vos frais de séjour ou de voyage sont-ils indemnisés ?

Si vous ne pouvez plus poursuivre votre voyage suite à un accident de voiture, l’assurance assistance voyage paie vos frais de séjour. Cette intervention varie d’un assureur à l’autre. Même dans les meilleurs contrats, vous ne recevez pas plus que 65 € ou 75 € par nuit et par personne couverte, pour maximum 5 ou 7 nuits sur place. 

Si vous poursuivez votre voyage vers votre destination, vous avez souvent droit à une indemnité forfaitaire pour les frais de voyage, de par exemple 125 € ou 375 €. Les meilleurs contrats remboursent l’équivalent du voyage retour. Vous recevez aussi souvent une voiture de remplacement sous certaines conditions.

Faites confiance à Test Achats Assurances pour votre assurance assistance voyage

Comparez les assurances assistance voyage

Indiquez les personnes, les pays et les voitures que vous voulez assurer dans notre module de comparaison des assurances assistance voyage. Vous voyez sur cette base les assurances assistance voyage, votre avantage financier, ainsi que les points forts et les points faibles.