Dossier

Check-list assurance auto

09 janvier 2020
Check-list assurance auto

Vous avez acheté une nouvelle voiture et vous ne savez pas quoi faire pour l’assurance ? Utilisez cette check-list assurance auto pour ne rien oublier !

Faites une demande de prix pour votre assurance auto

1. Veillez à être toujours assuré

En Belgique, l’assurance auto est obligatoire dès que votre voiture se trouve sur la voie publique. Sinon vous risquez une amende, voire un retrait de permis ou même une peine de prison.

2. Réfléchissez bien à l’assurance auto que vous voulez

Avec une assurance responsabilité civile (RC) auto, vous respectez vos obligations légales. Cette assurance indemnise les dommages de la partie adverse si vous avez un accident en tort.

Comme une RC n’indemnise pas les dégâts à votre propre véhicule, il est préférable de prendre aussi une full omnium ou mini-omnium pour une voiture neuve ou assez récente. Surtout si vous avez emprunté de l’argent pour acheter votre véhicule. Vous risquez sinon de devoir continuer à payer une voiture que vous n’avez plus. La différence entre une full et une mini-omnium ? Dans le cas de la mini-omnium, la couverture est plus limitée et vous n’êtes par exemple pas indemnisé si vous occasionnez vous-même les dégâts ou si la partie adverse est inconnue. Vous payez toutefois moins pour la mini-omnium que pour la full omnium.

3. Transmettez des informations complètes et correctes à votre assureur

Dans le cas contraire, vous risquez de devoir payer les frais de votre poche. Vous n’êtes par exemple pas le seul conducteur ? Informez-en votre assureur. La définition de conducteur régulier plutôt qu’occasionnel diffère d’un assureur à l’autre. Chez certains assureurs, le conducteur occasionnel ne peut pas utiliser la voiture plus de 3 fois par mois. Informez également votre compagnie si vous apprenez à conduire à votre fils ou votre fille. Dans ce cas là aussi, les conséquences peuvent être lourdes en cas d’accident. 

4. Décidez de la franchise

La franchise est la partie des dommages non indemnisée par l’assureur. Il n’y a généralement pas de franchise pour l’assurance RC auto classique. Sauf quand un jeune conducteur n’est pas déclaré à l’assureur une franchise est d'application.

La franchise s’applique surtout pour la full omnium si vous occasionnez vous-même des dégâts à votre voiture. En fonction de l’assureur et de l’assurance que vous choisissez, il s’agit de :

  • un montant fixe (par exemple 500 €)
  • un pourcentage de la valeur assurée (par exemple 2,5 %)
  • une franchise anglaise (si l’indemnité est plus élevée qu’un montant préétabli, vous êtes totalement indemnisé, sinon vous ne recevez rien)

Bon à savoir : plus la franchise est basse, plus l’assurance omnium est chère. Attention : cela vaut uniquement si vous comparez des produits proposés par un seul assureur. Il est effectivement tout à fait possible qu’un contrat avec une franchise de 250 € de l’assureur A soit moins cher qu’un contrat avec une franchise de 500 € de l’assureur B. À vous de peser le pour et le contre.  

5. Comparez les assurances auto

Une assurance auto n’est pas l’autre. Une prime bon marché peut sembler intéressante, mais en cas de sinistre, il peut y avoir de grandes différences. 

Pour l’assurance responsabilité civile auto classique, les différences restent limitées. Il existe en effet une couverture minimale – de haute qualité – que doivent respecter les assureurs. La différence réside surtout dans les couvertures additionnelles dont vous bénéficiez et la manière dont votre prime évolue dans le temps.

Dans le cas de mini- ou full-omnium, les différences peuvent être importantes. Vérifiez bien ce qu’il en est sur les points suivants :

  • Pour quelle valeur votre voiture est-elle assurée ? S’agit-il de la valeur catalogue ou de la valeur de la facture ? La valeur catalogue est généralement plus élevée que la valeur de la facture, car des réductions sont souvent accordées. En cas de perte totale, avec une indemnité sur base de la valeur de la facture, vous ne pourriez pas forcément acheter la même voiture parce qu’elle serait devenue plus chère et que vous ne profiteriez peut-être pas des mêmes réductions que quand vous aviez acheté la voiture assurée.
  • À partir de quand y a-t-il une dépréciation ? Il s’agit de la diminution de valeur que l’assureur applique parce votre voiture perd de la valeur au fil du temps. Cette valeur baisse parfois dès le premier mois, dans d’autres cas après seulement 2 ou 3 ans.

6. Réfléchissez à l’une ou l’autre option éventuelle

Une option est une assurance complémentaire en plus de votre assurance auto classique. Vous avez le choix entre différentes possibilités :

Assurance conducteur : l’assurance auto classique ne couvre jamais les frais médicaux du conducteur suite à un accident en tort, mais une assurance conducteur les couvre. Bon à savoir : certaines assurances RC comprennent aussi une assurance conducteur. C’est l’assurance conducteur qui s’en charge. Tout conducteur de votre voiture reçoit une indemnité pour les dommages corporels.

Assurance protection juridique : en cas, par exemple, de désaccord quant à la responsabilité d’un accident ou à l’étendue des dégâts, vous pouvez obtenir une assistance juridique grâce à cette option.

Assistance aux personnes (pas uniquement limitée aux voyages en voiture) : cette option prévoit entre autres la couverture des frais médicaux et le rapatriement en cas d’accident ou de maladie.

Assistance au véhicule : vous pouvez faire jouer cette option si votre voiture doit être remorquée vers un garage en cas d’accident ou de panne. 

Besoin d’aide pour votre assurance auto ?

Test Achats Assurances vous aide de 2 façons :

Faites une simulation : sur base de 5 questions à choix multiples, vous voyez directement les prix indicatifs pour les assurances auto adaptées à votre profil.

Faites une demande de prix : en 2 jours ouvrables, vous recevez des propositions de prix personnalisées sur base des données relatives à votre voiture, au conducteur, à la couverture et à l’assureur que vous choisissez. 

Des questions ? Appelez les experts de Test Achats au 02 290 34 87, du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h à 16h.