Dossier

Résilier une assurance

31 octobre 2017
résilier assurance

31 octobre 2017
La résiliation d’une assurance ne se ne se fait pas toujours sans mal. En matière d’assurance auto, par exemple, beaucoup de litiges portent sur le moment du terme du contrat et sur le paiement de la prime. Que devez-vous savoir?

Lié en principe chaque fois pour un an

Vous ne pouvez bien sûr pas mettre fin à un contrat en cours du jour au lendemain. Pour la plupart des assurances (en dehors de l'assurance-vie), vous êtes lié en principe pour un an et vous devez donc attendre l’échéance annuelle, dont la date est mentionnée dans le contrat. Si vous ne résiliez pas à temps, le contrat est automatiquement prolongé d’un an.

La date butoir précise à laquelle la lettre de résiliation doit avoir été envoyée ne figure généralement pas dans le contrat. La loi prévoit pourtant qu'elle doit être mentionnée en première page. La plupart des assureurs se bornent à indiquer que vous devez manifester votre souhait trois mois avant l’échéance. Il vous incombe dès lors de calculer cette date limite et de l’inscrire dans votre agenda. Si votre échéance annuelle tombe le 16 février, le 15 novembre est la date limite pour envoyer la lettre, soit trois mois plus un jour avant l’échéance.

Dans quelques circonstances spécifiques, il est toutefois possible de mettre fin au contrat indépendamment de ce terme annuel. Voyez dans ce dossier les règles à respecter selon le cas. Il est crucial de vous y tenir scrupuleusement ! S’il s’avère que vous n’avez pas respecté les règles de résiliation, votre assureur ne se privera sans doute pas de vous garder comme client pendant encore un an. D’autre part, il peut être intéressant pour vous d’être bien informé car certaines règles ne sont pas toujours bien connues des assureurs mêmes ou des intermédiaires d’assurance, qui tentent peut-être de vous retenir au-delà de ce qu’ils peuvent.  

 

Imprimer Envoyer par e-mail