News

L’assurance-vie doit gagner en clarté

13 novembre 2017
assurance vie

13 novembre 2017
Notre enquête a mis en lumière les nombreux malentendus existant au sujet des assurances-vie. Trop souvent, elles manquent encore de transparence.

Notre enquête sur les assurances a débouché sur plusieurs résultats remarquables. D’une manière générale, les Belges sont correctement assurés, mais ils ne lisent pas toujours les petits caractères du contrat. De ce fait, ils ne connaissent pas toujours toutes les subtilités de leur assurance. L’assurance-vie surtout (32% des Belges en ont une, 13% en ont même plusieurs) manque de transparence pour bon nombre d’assurés.

Assurance solde restant dû et emprunt hypothécaire

39% des Belges ont conclu une assurance-décès (en l’occurrence une assurance solde restant dû) pour pouvoir souscrire un emprunt hypothécaire afin d’obtenir un taux d’intérêt favorable. Il en résulte que les gens restent bien souvent auprès de leur banque pour leur assurance pendant toute la durée de remboursement de leur emprunt.

Rien ne vous oblige à souscrire votre assurance solde restant dû auprès de la banque qui a consenti l’emprunt, mais dans les faits, ces deux produits sont souvent groupés. Qui, au fil du temps, aimerait souscrire une assurance auprès de la concurrence, se voit bien souvent pénalisé par un taux d’intérêt plus élevé sur son emprunt.
Fort heureusement, nous observons de plus en plus de cas dans lesquels le taux d’intérêt n’est pas revu à la hausse lorsque le client opte au fil du temps pour un autre assureur. C’est entre autres le cas chez Keytrade Bank et pour les contrats récents chez BNP Paribas Fortis.

Parfois, il est tout simplement plus intéressant de renoncer à la réduction sur le taux d’intérêt et d’opter pour notre Maître-Achat en matière d’assurances solde restant dû.

Pas obligatoire

Une assurance solde restant dû n’est toutefois pas obligatoire avec un emprunt: un Belge sur trois souscrit un emprunt sans cette assurance. Cela peut être le cas quand, par exemple, le client est une personne isolée sans enfant: en cas de décès avant le remboursement de l’emprunt, il ne laisse personne qui soit financièrement dépendant de lui. 

Parfois, une assurance solde restant dû est quasi impayable, par exemple si l’on achète un (second) immeuble à un âge avancé. Dans notre Comparateur Emprunts hypothécaires, vous pouvez trouver l’organisme de crédit disposé à proposer un emprunt hypothécaire sans assurance solde restant dû.

VERS LE COMPARATEUR PRÊTS HYPOTHÉCAIRES

Trop d’ignorance

Le Belge ignore trop souvent le contenu de son assurance et le niveau de sa couverture. C’est surtout le cas de l’assurance solde restant dû.
D’autre part, beaucoup se considèrent comme sous-assurés. Plus de la moitié des personnes couvertes par une assurance décès ne pensent pas que la somme allouée à leurs proches en cas de décès leur permettra d’en vivre. Un quart des Belges dont l’assurance-vie comporte une composante épargne s’attendent à recevoir moins qu’ils ne le pensaient au départ.

Il est dès lors essentiel de demander les explications nécessaires au sujet de votre contrat à votre assureur. Il est tenu de vous expliquer les clauses en petits caractères et de répondre de la manière la plus complète possible à toutes vos questions. 

Pour ce qui est de l’assurance de solde restant dû, vous pouvez calculer vous-même le montant dont vos proches devraient pouvoir disposer pour vivre confortablement quand vous ne serez plus.

Nous avons consacré un article à ce sujet dans Budget & Droits 252 : "Mettre sa famille à l'abri du besoin".

PLUS D’INFO? FORMEZ LE 02 542 33 43

 

 

Imprimer Envoyer par e-mail