News

Approved by tomorrow : que faire désormais de notre épargne ?

01 septembre 2020

Le coronavirus chamboule nos vies depuis plusieurs mois. Qu'il s'agisse de santé, de travail, de commerce ou même, tout simplement, de voir nos amis, la crise a tout transformé. Financièrement aussi, l’impact a été important. Quel « après » envisageons-nous ? C’est ce dont nous discutons depuis plusieurs semaines déjà dans le cadre de notre campagne « Approved by Tomorrow ». Aujourd’hui : quel avenir pour l’épargne ?

Le rendement des comptes d’épargne est encore et toujours à son plus bas niveau. Pourtant, en bons Belges soucieux de nous constituer un confortable bas de laine, nous restons, pour beaucoup, frileux aux investissements plus risqués. Résultat, on estime que plus de 300 milliards dorment sur des comptes auxquels nous touchons peu. Des milliards qui pourraient aider à développer une économie plus durable et plus liée à l’économie réelle (plutôt que spéculative). Mais pas n’importe comment bien sûr ! En confiant notre épargne aux banques, nous leur permettons en quelque sorte d’utiliser notre argent comme elles le désirent. Aimeriez-vous que cela change ?

Continuer à épargner ou investir autrement ?

La crise du coronavirus a un impact économique énorme. Les marchés financiers ont bien sûr été touchés et il faudra du temps pour revenir à une certaine stabilité, mais faut-il pour autant garder ses économies (au-delà de l’épargne de précaution) au chaud sur un compte ? 

Test Achats réclame depuis longtemps des mesures fiscales avantageuses, harmonisées pour l’ensemble des produits financiers. Cela permettrait d’encourager la mobilisation de toutes ces sommes dormantes sur nos comptes et de soutenir des investissements plus durables. Car, parmi les questions que nous recevons quotidiennement à propos des investissements, les mots « durabilité », « responsabilité sociale », « équité », etc. reviennent régulièrement.

Mais seriez-vous prêt à abandonner (en partie) votre compte d’épargne et la sécurité qu’il offre pour d’autres placements potentiellement plus risqués (mais plus rémunérateurs) ? Si vous avez déjà investi dans des placements, le caractère durable et éthique du placement a-t-il compté ?

Et si vous aviez la possibilité de soutenir l’économie locale (par le biais de votre épargne, via un prêt par exemple), quel rendement attendriez-vous en retour et quel niveau de sécurité exigeriez-vous (garantie totale du capital, garantie partielle) ? Seriez-vous prêt à abandonner l’avantage fiscal sur les comptes d’épargne pour un avantage fiscal réservé aux placements durables (fonds de placement durables par exemple) ?

Participer à la discussion

 

"Approved by Tomorrow" : votre avis est essentiel

Tout au long de l’été, notre campagne « Approved by Tomorrow » a lancé le débat sur une série de thématiques de l’actualité. Notre objectif, vous permettre de faire entendre votre voix et d’échanger vos idées. Pour déterminer vous-même quel « après » vous aimeriez voir se développer dans notre société. 

Depuis le début de la crise, nous en mesurons l’impact dans tous les domaines de notre vie et que ce soit par nos enquêtes ou vos publications sur nos communautés et réseaux sociaux, nous sentons une envie d’  « autre chose », une envie de mettre en pratique certaines leçons de la crise. 

Comment ? Nous avons tous des idées et des suggestions, n’hésitez pas à partager vos pensées sur la société de consommation de demain. Car même dans la « nouvelle normalité », vous – en tant que consommateur – restez au centre de nos préoccupations. 

Lisez également les contributions précédentes et donnez votre avis sur les autres thèmes qui ont déjà été abordés.

Je donne mon avis

Vous aimeriez bénéficier de conseils pour vos investissements ?

Les experts de Test Achats invest décortiquent tant les marchés d’obligations, actions et fonds que celui de l’épargne, de l’épargne pension, etc. Sur leur site, vous trouverez des analyses approfondies des mouvements des marchés, des détails sur les fonds, actions et autres ainsi, bien sûr que des conseils sur la meilleure façon d’investir.

Vers le site de Test Achats invest

Vous trouverez également une analyse de tous les éléments financiers impactés par la crise du coronavirus dans ce dossier.

 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

4 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

02-09-2020

La maison étant payée, de quoi tenir trois mois en compte courant et le reste moitié en obligations d'entreprises et moitié en actions d'entreprises. Pas rien que des "vertes" (ou se disant telles, voulant l'être...). Participer à l'économie est important.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

01-09-2020

Je donne mon avis quant au sujet "que faire aujourd'hui de son épargne?"
Mon épouse et moi investissons une part de notre épargne dans des coopératives citoyennes. Ces coopératives sont actives sur les terrains du logement, des énergies renouvelables, du maraîchage biologique, de la presse.
C'est un investissement à risque car certaines initiatives peuvent capoter et le capital est perdu.
Pour nous, l'important est de soutenir des mouvements par lesquels les citoyens reprennent la main sur des composantes importantes de leur vie. Elles sont souvent captées par des multinationales dirigées par la finances et non plus par les besoins économiques des populations.
Dans ces conditions, nous acceptons de prendre des risques et de percevoir des dividendes (très) aléatoires. Nous voulons que nos économies contribuent à la transition vers une société durable.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

02-09-2020
, a répondu:

Je partage la philosophie et la stratégie placement de monsieur Quoidbach.
Mais je ne n'applique malheureusement pas cette stratégie. Pourquoi ? Comme le dit monsieur Quoidbach, il y a un risque. Je n'ai pas les moyens de prendre ce risque. Quelle part (%) représente ce type de placement dans son patrimoine ? Dans quels autres types de placements et quelles proportions monsieur Quoidbach a-t-il placé son argent ? Se défait-il des placements anciens "classiques" moins citoyens, moins éthiques pour investir sur des biens durables ?
Autre aspect, l'âge ! Personnellement j'encourage mes enfants à placer une partie de leurs avoirs dans ce type de valeurs. Je pense que leur avenir et celui de mes petits-enfants passe par là.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

02-09-2020
, a répondu:

Vous devez savoir que la presse est déjà abondement subsidiée par les pouvoirs publics (vous et moi) elle est aux mains de milliardaires qui possèdent la plupart des agences de presse et des parutions. La presse, devenue trop conventionnelle est désormais concurrencée par internet, car elle est en perte de crédibilité, trop obligée de rester dans les rails de la doxa dominante, elle est trop souvent devenue le catéchisme de la pensée unique, et de fait elle ne remplit plus son rôle qui est d'informer objectivement.