News

Comptes d'épargne à versements mensuels: arnaque légale!

04 août 2015
compte d'épargne à versements mensuels

04 août 2015

Les comptes d’épargne à versements mensuels attirent de plus en plus le public, grâce à des taux attractifs. Mais ces taux sont obtenus grâce à une prime de fidélité gonflée qui n’est accordée que sous des conditions en fait peu avantageuses. Aperçu d’une arnaque en toute légalité.

Où est-il intéressant de placer son argent, dans quelle banque, pour quelle durée? 

Toute grande banque propose aujourd’hui un compte d’épargne à versements mensuels. Il s’agit de comptes sur lesquels les épargnants peuvent verser, de façon automatique, un même montant tous les mois. Leur taux est jusqu’à huit fois plus élevé que celui des comptes classiques.

Des taux surfaits

La générosité des banques est en fait feinte. Pour ces comptes, les dépôts sont plafonnés (généralement à 500 euros par mois). Envolé donc le risque que vous y transfériez toute votre épargne en une fois !

De même les taux sont surfaits, n’atteignant jamais le rendement promis. Prenons par exemple le Compte Epargne+ de Belfius. La prime de fidélité est de 1,40% et le taux de base atteint un maigre 0,10%. En principe, 1,40 % + 0,10% donne 1,50% de rendement total. Erreur ! Si Charles épargne pour un futur voyage et qu’il retire son épargne dans un an, le rendement réel sera de 0,32%. Loin des 1,50%... Même en cas de retrait après 10 ans, le rendement réel ne serait que de 1,32%.

Elles peuvent, ce sont des banques…

Promettre dans le vide s’appelle communément arnaquer mais, dans le cas des banques, c’est… légal ! Les banques ne font après tout qu’appliquer la règle selon laquelle la prime de fidélité n’est accordée, chaque année, que sur les montants restés en compte pendant les douze mois précédents… Elles poussent cependant le bouchon plus loin en gonflant cette fameuse prime qu’elles savent désavantageuse pour le client ! Le taux de base ne dépasse quant à lui parfois pas 0,10%.

Sus à l’arnaque !

Depuis longtemps, nous exigeons la simplification du compte d’épargne. Un compte d’épargne = un seul taux ! Certaines banques s’y sont déjà essayées et elles ne se plaignent pas que la suppression d’une prime de fidélité pousse les épargnants à retirer plus vite leur épargne (avec risque de déstabilisation pour les banques). Cet argument, souvent utilisé, semble dépassé. Nous avons, à ce sujet, interpellé le Ministre des Finances et informé le Ministre des Consommateurs.


Imprimer Envoyer par e-mail