News

Placements financiers : la prudence des Belges

24 avril 2013
placements financiers

24 avril 2013

Notre enquête le démontre : la crise financière a rendu les épargnants frileux. Ils se tournent vers les placements qui offrent le plus de sécurité.  Les efforts des conseillers financiers pour faire revenir la confiance demeurant insuffisants, c'est le moment de tester vos connaissances en placements grâce à notre quiz.

Votre conseiller financier (l’employé de la banque, le courtier d’assurance...) vous recommande une formule de placement ? Comme de nombreux Belges, vous n’êtes peut-être pas en mesure de l’évaluer correctement.

Vous pourrez ensuite comparer vos résultats avec ceux d'un échantillon représentatif de la population belge et ceux des abonnés de Test-Achats Invest.

Prudence, voire méfiance

La crise financière mondiale, dans laquelle nous sommes encore largement empêtrés, a provoqué une importante remise en question, tant côté épargnant que côté conseiller en placements.
Telle est la conclusion de notre enquête sur les comportements des Belges en matière de placements et sur la qualité de la relation client - conseiller. Nous avons reçu 400 réponses représentatives de la population de 35 à 70 ans.

Deux épargnants sur trois avouent avoir modifié leur attitude. Ils ont moins confiance (60 % des répondants), se montrent plus prudents (60 %), demandent davantage d’informations sur le risque (45 %), voire n’investissent (quasiment) plus pour 40 % d’entre eux.

Preuve de la méfiance ambiante : un sur dix possède un coffre-fort à domicile ! Au palmarès des placements préférés, l’incontournable compte d’épargne arrive en tête, suivi par l’épargne-pension et l’assurance-vie.

L’analyse du profil du client ? Manque de sérieux !

Du côté des conseillers en placements aussi, l’attitude a changé. Objectif : reconquérir la confiance des clients. Les risques d’un placement font l’objet d’une information plus nourrie et les placements sûrs bénéficient d’une plus grande attention de la part du conseiller.

Malheureusement, nous avons constaté que les placements sont vendus sans tenir correctement compte de la situation du client. Souvent présentée comme une formalité légale, l’analyse de ses besoins réels est trop vite expédiée par un "conseiller" animé par d’autres priorités, comme celle d’atteindre les objectifs de ventes qui lui ont été fixés.

Nos experts au VFB Happening d'Anvers

Le monde financier vous intéresse et vous êtes à l’aise en néerlandais ? Dans ce cas, venez visiter, ce samedi 27 avril, le stand de Test-Achats Invest lors de la prochaine édition du VFB Happening, organisé par la fédération flamande des clubs d'investissements et des investisseurs.


Imprimer Envoyer par e-mail