News

Envie d'investir une partie de votre épargne? Pensez aux trackers

03 novembre 2017
etf trackers

03 novembre 2017
Egalement dénommés ETF, ces fonds de placement présentent divers avantages: mise de départ limitée, achat et vente possible à tout moment, frais réduits. Mais vu l'ampleur de l'offre (environ 6 000 produits!), mieux vaut se faire conseiller.

Les trackers, également dénommés ETF, sont des fonds de placement cotés en bourse dont le portefeuille est une copie conforme de leur indice de référence. Leur objectif est d'égaler les performances de cet indice. Un exemple: le tracker Lyxor Bel 20 TR UCITS ETF vise à égaler les prestations du Bel 20, le principal indice d'actions de la bourse de Bruxelles.

Le marché offre quelque 6 000 trackers différents, qui permettent d'investir en actions par pays ou par secteur, en obligations en différentes devises, en matières premières…

Un bon moyen pour booster son épargne

Pourquoi en parler maintenant? Car l'épargne traditionnelle, vu les taux d'intérêt très bas, ne rapporte quasiment plus rien. Mais dans le même temps, les Belges épargnent à nouveau plus. Voici quelques jours, la Banque nationale indiquait que le taux d'épargne des ménages était passé de 10,8 à 12,1% entre le premier et le deuxième trimestre 2017. Et qu'il s'agissait là du taux le plus élevé depuis deux ans.

Dans ce contexte, les trackers rencontrent un intérêt croissant auprès des investisseurs. A juste titre pensons-nous.

Les avantages du produit

"Investir en trackers présente divers avantages", indique l'un de nos analystes. "En terme de diversification, il est difficile de faire mieux. Par ailleurs, la mise de départ est limitée: quelques dizaines, voire quelques centaines d'euros pour acquérir une part. Et les frais annuels sont très réduits par rapport aux fonds de placement classiques. Enfin, comme ces trackers sont cotés en bourse, ils sont facilement négociables, comprenez que vous pouvez en acheter ou en vendre à tout moment."

Avertissements et précautions

Attention: un tracker suit les marchés boursiers, à la hausse comme à la baisse. Vu qu'il n'y a pas de garantie sur le capital, placer son argent en trackers doit donc se faire avec un horizon de cinq à dix ans.

Par ailleurs, comme il en existe 6 000, soyez circonspect et faites-vous conseiller. Evitez de manière générale les produits trop complexes.

Enfin, sachez que les frais de transaction et de garde divergent fortement selon que l'on investit via les petit acteurs spécialisés (Keytrade Bank, MeDirect ou BinckBank) ou les grandes banques. Ces dernières sont beaucoup plus chères et, à l'exception de Deutsche Bank, ne donnent guère de conseils en matière de trackers.

Envie d'en savoir plus sur le monde des placements? Et de pouvoir faire appel à une équipe de 30 conseillers qui répondront à toutes vos questions en matière d'investissement?

Découvrez l'offre de Test Achats invest