News

Crédit à la consommation: nouveau report possible... mais déconseillé

02 février 2021
credit consommation nouveau report

Les autorités ont décidé d’autoriser un nouveau report de paiement des mensualités de crédit à la consommation. Notre conseil: ne le faites qu'en dernier recours.

Après avoir autorisé un report supplémentaire de 3 mois du remboursement des prêts hypothécaires, le gouvernement et les banques ont pris une décision similaire pour les crédits à la consommation.

Ainsi, il est possible d’introduire une (nouvelle) demande de report de paiement entre le 1er février et la fin mars 2021, pour une période maximale de 3 mois. Le report de paiement pourra être accordé au plus tard jusqu'à la fin du mois de juin.

Malheureusement, contrairement aux reports de crédits hypothécaires, aucun abandon d’intérêt n’a été prévu pour les ménages les plus précarisés. Ce point est important car les taux pratiqués en matière de crédits à la consommation sont souvent très élevés (jusqu’à 17,5%!). Autrement dit, si on ne suspend pas le cours des intérêts lorsqu’on permet de rallonger la durée du crédit, l’emprunteur remboursera encore davantage. Pour le prêteur par contre, c’est tout bénéfice.

Gare au risque de surendettement

Les crédits à la consommation sont des produits dangereux, singulièrement les prêts à tempérament sans destination précise et les ouvertures de crédit de type "cartes de magasins". Or, si les échéances ne sont pas honorées, des sanctions très lourdes tombent au bout de 3 mois : dénonciation du contrat, indemnités forfaitaires et intérêts de retard, fichage à la Centrale des Crédits aux Particuliers… 

Craignant que le mécanisme de report décidé en mai aggrave l’endettement des ménages, nous avions conseillé à l’époque de n’y faire appel qu’en tout dernier recours. La mesure n’a d’ailleurs pas eu beaucoup de succès : 7 537 reports accordés sur un total de 7 589 394 contrats en cours, soit environ 0,1% (chiffres de Febelfin, octobre 2020).

Aujourd’hui, nous donnons ce même conseil en ce qui concerne la nouvelle possibilité de report: n’en faites la demande que si vous ne voyez (ou n’avez pas) pas d’autre solution.