News

Obtenir un prêt hypothécaire sans apport propre est quasi impossible. Que faire alors ?

23 février 2021
pret hypothecaire apport personnel

Les banques accordent moins souvent un prêt hypothécaire couvrant plus de 90% de la valeur du bien convoité. Certains ménages se voient dès lors privés de l’accès à la propriété. Mais il y a des pistes de solution.

Désormais, ceux qui souhaitent contracter un premier prêt hypothécaire doivent souvent apporter au moins 10 % du prix d’achat du bien. Mais aussi pouvoir financer les "frais de notaire". Dans beaucoup de cas, pour un bien de 250 000 €, cela signifie disposer d’un capital propre de quelque 50 000 €.

Déterminez le montant des mensualités que vous pourrez rembourser

Nous vous recommandons vivement de déterminer le montant des mensualités que vous pourrez honorer avant de signer tout contrat. Pour ce faire, vous pouvez utiliser nos outils de calcul prêts hypothécaires.

Vers nos outils de calcul

Des pistes de solutions

Ceci dit, apporter 20 % en fonds propres n’est pas à la portée de tous. Et la hausse récente des prix de l’immobilier n’arrange rien.

Que faire dans ce cas ?

  • Il existe de nombreuses exceptions à la règle selon laquelle les banques ne vous prêtent que 90 % du montant du bien pour un premier prêt hypothécaire. Ainsi, les jeunes qui achètent un logement pour la première fois peuvent, dans de nombreux cas, encore emprunter plus de 90 %, et exceptionnellement même plus de 100 %. Il peut donc être intéressant de contacter plusieurs banques.
  • Opter pour un premier bien plus modeste ou situé dans un coin moins cher. En sachant que plus le rapport montant du prêt/ valeur de la maison est faible, plus il est facile d'obtenir un prêt. Mais aussi que le taux d'intérêt sera dans ce cas inférieur et plus facilement négociable.
  • Reporter l’achat, histoire de pouvoir engranger quelques économies. Soit dit en passant, louer n’est pas toujours moins intéressant qu’acheter.
  • Demander l’aide des parents, d’un membre de la famille ou d’un ami. Cela peut se faire via un prêt, mais aussi via une donation. Voyez à ce sujet notre dossier.

A éviter par contre

Soyez prudent car certains courtiers et banquiers proposent parfois des formules qui ne sont pas intéressantes, voire carrément dangereuses pour le consommateur.

Ainsi, ils peuvent suggérer à des parents de contracter un prêt à la consommation pour payer les frais d'acte par exemple. Or, il s'agit là d'une formule souvent très coûteuse avec des TAEG de 6 % ou plus. Ils peuvent également proposer que les parents se portent garants. Une option que nous jugeons dangereuse et que nous déconseillons donc.

Dénichez le meilleur taux

Pour trouver l'institution financière qui propose le meilleur taux, consultez notre comparateur prêts hypothécaires et utilisez les résultats obtenus comme base de négociation.

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

3 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

10-05-2021

Afin de financer par crédit un bien immobilier à 100% de sa valeur plus les frais de notaire, peut-on mettre en garantie un autre bien immobilier libre d hypothéque.
Merci pour vos réponses

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

03-03-2021

En quoi est-ce que le fait de se porter garant en tant que parents est dangereux si on a confiance en ces enfants et à leur capacité de remboursement ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

04-03-2021
, a répondu:

Nous vous remercions pour votre question. L’aspect “dangereux” se situe sur le fait que sur la durée de l’emprunt le garant ou caution pourrait toujours être interpellé en cas de défaut de paiement de l’emprunteur principal. De plus, ce crédit atteint également la capacité d’emprunt du garant. En effet, cet emprunt apparaitra dans la liste de l’ensemble des emprunts dans lesquels il s'est engagée. Notre permanence financière – 02-542.33.43 – est à votre disposition pour toutes questions complémentaires.^Kelly

Community

Argent & assurances

Conversations liées