News

Taux des crédits hypothécaires: hausse attendue, mais pas de raison de se précipiter

26 octobre 2017
prêt hypotécaire

26 octobre 2017
Les tarifs des crédits hypothécaires devraient augmenter l'an prochain. Mais nul ne sait quand et de combien. Nous ne modifions donc pas nos conseils en la matière: bien réfléchir, bien négocier, bien comparer.

La Banque centrale européenne (BCE) amorce le retrait progressif de son programme de stimulation de l'économie. Un virage monétaire qui s'inscrit dans un contexte de reprise économique.

Pourquoi vous en parle-t-on? Car ceci devrait contribuer à une hausse des intérêts à long terme. Et entraîner, avec un peu de retard, une hausse des taux d'intérêts des crédits hypothécaires.

Les taux ne peuvent que remonter

Quand? Et avec quelle ampleur? Impossible à dire. Mais nombre de spécialistes s'accordent sur le fait que les crédits seront plus chers l'an prochain. Il faut dire que depuis deux ans, les taux moyens annuels stagnent au plus bas: 1,9% en 2016, 1,8% cette année pour les crédits fixes sur 20 ans (quotité maximale de 80%).

Or, les variations des taux ne sont pas anodines pour qui emprunte. Un simple exemple chiffré: pour un prêt de 175.000€ à taux fixe sur 20 ans, une hausse de 0,3% du taux représente un alourdissement de la facture finale de quelque 6.000€.

Pas de précipitation

Aujourd'hui, certains économistes conseillent à ceux qui souhaitent acheter un bien de le faire dans les mois à venir.

"Pour autant, il ne faut pas se précipiter", leur rétorque notre spécialiste prêts hypothécaires. "Les banques ont tout intérêt à agiter le spectre d'une hausse des taux. Mais acheter un bien immobilier est une décision importante. Qu'il s'agisse du bien proprement dit ou du crédit, il y a toujours lieu de bien comparer et de bien négocier."

Pour vous aider à trouver un crédit hypothécaire aux meilleures conditions, nous mettons à votre disposition toute une série de conseils et d'instruments.

Comparez les prêts hypothécaires