News

Votre épargne chez Integrale n’est pas en danger

14 octobre 2020
integrale assureur liquidation

Dans le passé, nous avons souvent recommandé des contrats de l'assureur Integrale. Aujourd’hui, il semble que la société se dirige vers une liquidation. Ne paniquez pas : vos économies ne sont pas menacées. Mais par précaution, mieux vaut suspendre vos versements. Nous analysons également les conséquences pour ceux qui ont une assurance groupe chez Integrale.

Sur base de nos conseils, vous avez peut-être placé une partie de vos économies dans le compte 786 d'Integrale. Ou versé de l’argent dans le fonds Integrale Perspective Test Achats. Ou bien encore, votre employeur a choisi Integrale pour l'assurance groupe qu'il a souscrite pour son personnel.

Dans ce cas, vous vous faites peut-être du souci en apprenant que la société a annoncé le 9 octobre 2020 que son plan de relance soumis à la Banque nationale de Belgique (BNB) n'avait pas été approuvé. La BNB avait exigé que l'assureur soit recapitalisé, afin de disposer d’un matelas de sécurité suffisant.

A moins qu'un acheteur soit trouvé en dernière minute, il semble donc qu’on se dirige vers la liquidation d’Integrale. Il est très probable qu'à partir du 27 octobre 2020, l'assureur devra cesser progressivement ses activités et transférer son portefeuille à d'autres sociétés.

Pas de risque, heureusement, pour vos économies.

Avez-vous investi dans le compte 786 ?

Le compte 786, que nous avons recommandé dans le passé, est une assurance-épargne avec garantie du capital et d’un rendement minimum, un produit de la branche 21 donc.

Par prudence, nous recommandons pour le moment de ne plus effectuer de versements dans ce compte. Sauf si vous avez conclu ce contrat dans le cadre de l'épargne à long terme (qui vous donne droit à un avantage fiscal) et que vous avez plus de 55 ans. Dans ce cas, vous pouvez continuer à verser de l’argent dans ce contrat.

En tout état de cause, ne réclamez pas l’argent de votre épargne à long terme à la hâte. Sinon, vous risquez d'être lourdement pénalisé fiscalement parlant. Ce problème ne se pose pas si vous avez démarré le contrat avant l'âge de 55 ans et que vous avez déjà 60 ans. Car alors, en principe, vous pouvez retirer l'argent à partir de votre 60e anniversaire sans risquer de payer une amende, voire un droit de sortie. Mais dans pareil cas, nous ne recommandons certainement pas un retrait total à tout le monde. Tant que vous conserverez votre contrat, vous continuerez en effet à pouvoir investir dans un produit qui offre un avantage fiscal. La seule condition est que vous deviez encore payer des impôts, pour pouvoir déduire l'avantage. Si cette formule fiscalement alléchante vous intéresse, vous pouvez, si vous le souhaitez, retirer une grande partie du capital accumulé à partir de votre 60e anniversaire, à condition de laisser quelques centaines d'euros dans ce contrat. C'est la raison pour laquelle nous avons toujours recommandé un âge limite très élevé pour les contrats d'épargne à long terme, par exemple 99 ans.

Tant que votre avoir total constitué avec Integrale dans le cadre de contrats de la branche 21 ne dépasse pas 100 000 €, vous pouvez être sûr de récupérer intégralement votre capital. Jusqu'à ce montant, vous bénéficiez d'une garantie de l'État au cas où Integrale ne serait pas en mesure de rembourser ce qui vous est dû, cas de figure qui n’est pas d’actualité.

Avez-vous investi dans Integrale Perspective Test Achats ?

Integrale Perspective Test Achats est un fonds d'assurance, c'est-à-dire un produit du type branche 23. Cela signifie que vous ne disposez d'aucune garantie du capital ni de rendement. Là aussi, nous vous recommandons, tant que nous sommes dans le brouillard, de suspendre vos versements.

Il n'y a par contre pas d’urgence à retirer votre argent. Dans ce cas, la garantie de l'État ne joue pas, mais elle n’est pas nécessaire. En effet, en cas de liquidation, le fruit de la vente de ce fonds d’investissement revient à ceux qui ont souscrit à cette assurance-vie. Hormis les frais de liquidation, vous ne perdrez rien.

Avez-vous une assurance groupe chez Integrale ?

On attend la décision de la BNB, mais il n'y a pas de raison de paniquer.

Votre employeur devra peut-être verser les futures primes à une autre société et transférer les réserves existantes à cet assureur. Dans ce cas, le rendement garanti par le (nouvel) assureur sera très vraisemblablement être inférieur à celui auquel vous avez actuellement droit. Toutefois, dans la plupart des cas, vous ne subirez que peu de pertes tant que vous ne changez pas d'emploi. Après tout, il existe souvent une deuxième garantie, un rendement minimum étant également prévu par la loi ; celui-ci reste valable jusqu'à ce votre départ, par exemple parce que vous prenez votre retraite ou changez d'emploi. Le législateur a mis cette deuxième garantie à charge de votre employeur : si besoin, il doit faire l’appoint lorsque le contrat prend fin pour vous.

Vous pouvez également avoir un contrat d'assurance groupe dit "dormant" chez Integrale. Par exemple parce que vous avez travaillé pour un autre employeur auparavant et que vous avez transféré l’épargne constituée via cette assurance groupe chez Integrale lorsque vous avez quitté l’entreprise. Dans ce cas, la décision vous appartient. Vous pouvez envisager de transférer l'argent vers l'assurance groupe de votre employeur actuel, surtout si la différence de rendement est faible.

Dans les deux cas, ne prenez pas de décision hâtive. Si vous bénéficiez encore d’un bon rendement chez Integrale, vous pouvez tranquillement reporter votre décision pendant quelque temps. Après tout, l'assureur dispose aujourd'hui de moyens suffisants pour vous rembourser. Plus vous attendez pour transférer vos avoirs, plus vous pourrez profiter de ce rendement.

Pour un contrat actif, il peut être utile d'examiner avec l'employeur et le nouvel assureur s’il est intéressant d’opter pour un produit de la branche 23. Il s'agit là d'un fonds d'assurance sans garantie de rendement mais, sur le long terme, avec une probabilité de rendement plus élevé que les contrats pour lesquels l'assureur garantit un rendement minimum. Dans ce cas, il y a davantage de chances que l'employeur ou le salarié (selon la formule choisie) puisse, sur le long terme, bénéficier de ce rendement plus élevé pour soit diminuer le coût du plan de l’assurance groupe, soit permettre aux affiliés d’obtenir un capital plus important.

Besoin de conseils ?

Si vous êtes à la recherche d’un autre contrat d'épargne à long terme, voyez les conseils rassemblés dans notre dossier relatif à l'épargne-pension.

Et pour obtenir des informations générales sur les investissements, pensez à contacter les experts financiers de Test Achats invest.

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter