News

Quelles sont les nouveautés prévues dans la déclaration cette année et qui pourraient me concerner ?

L’année 2020 a été plutôt chahutée et difficile pour un grand nombre d’entre nous. Outre quelques changements déjà prévus, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures supplémentaires pour tenter d’alléger un peu la note des contribuables. N'oubliez surtout pas celles qui vous concernent.

03 juin 2021

Dans toutes ces mesures, repérez celles qui vous concernent et n’oubliez surtout pas d’en tenir compte pour votre déclaration.

Télétravail et chômage

Si vous avez télétravaillé au moins un jour par semaine en 2020 et que votre employeur vous verse une indemnité pour l’utilisation de votre habitation (chauffage, électricité…), celle-ci est exonérée à concurrence de 129,48 € par mois.

Si vous vous êtes retrouvé au chômage temporaire, par contre, vous risquez d’avoir à payer plus d’impôts que prévu, comme nous vous l’expliquons dans ce texte concernant le chômage temporaire « corona » en 2020.

Personnes à charge

En 2019, vous pouviez déduire un maximum de 11, 20 €/jour pour la garde d’un enfant n’ayant pas atteint l’âge de 12 ans. En 2020, ce montant grimpe à 13 €/jour et ce, pour un enfant jusqu’à 14 ans (veille de sa date d’anniversaire). Si vous avez un enfant de 13 ans ou 14 ans en 2020, n’oubliez pas de déclarer les frais, même si vous ne pouviez pas l’an dernier.

Pour un proche (parents, frères et sœurs) de minimum 65 ans qui s’est installé chez vous, le montant exonéré d’impôts reste invarié (3 270 €) pour 2020, mais il sera porté à 4 940 € en 2021. Revers de la médaille, pour avoir accès à l’exonération, il faudra désormais que le proche en question soit en état de dépendance. Si vous avez accueilli en 2020 un parent qui n’est pas en état de dépendance, déclarez-le déjà cette année (si la condition du maximum de moyens de subsistance est remplie). Pour l’exonération de 2020, mais aussi parce que si le droit est déjà ouvert cette année, il se poursuivra de manière transitoire sans condition supplémentaire pour les revenus de 2021 à 2025.  

Heures supplémentaires, jobs d’étudiant

La rémunération de 120 heures supplémentaires volontaires effectuées du 1er avril au 30 juin et du 1er octobre au 31 décembre dans des secteurs critiques et/ou déterminants pendant la pandémie est exonérée d’impôts. 

Les revenus de jobs d’étudiants perçus entre le 1er avril et le 30 juin, quel que soit le secteur et entre le 1er octobre et le 31 décembre dans les secteurs des soins et de l’enseignement, ne seront pas intégrés dans le montant net des ressources pris en compte pour déterminer si le jeune est toujours à charge de ses parents ou pas.

Volontariat, chèque consommation, bonus logement, chèques service (en Flandre) & co

D’autres nouveautés peuvent avoir un impact sur vos impôts. Elles sont trop nombreuses pour pouvoir être détaillées ici. Mais vous les retrouverez toutes dans notre Guide impôts. Celles spécifiques aux mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus y sont même signalées par un petit logo spécial.

Des outils pour optimiser votre déclaration d’impôts 

Si vous êtes abonné à Budget & Droits, vous avez reçu le Guide impôts sous son format papier. Mais savez-vous que désormais vous pouvez aussi télécharger une version interactive de notre Guide impôts ?
 
Si vous n’êtes pas abonné à Budget & Droits, vous pouvez malgré tout vous le procurer. Cliquez sur le lien pour la procédure à suivre pour obtenir le Guide Impôts.
 
Pour optimiser votre déclaration et vous assurer que vous ne paierez pas un euro de trop, nous vous conseillons en outre d'utiliser notre logiciel fiscal Multitax 2021. Il calcule et optimise vos impôts selon les nouvelles règles en vigueur et vous signale les réductions d'impôts importantes encore possibles. Avec lui, vous pouvez faire des simulations et voir quel est l'impact des changements sur la note d'impôts finale.

 

Il vous reste des questions ?

N’hésitez pas à contacter les experts de notre service conseil au 02 542 33 96, du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h à 17 h (16 h le vendredi).

Appeler le 02 542 33 96