Dossier

Comment payer à l’étranger?

29 avril 2019
Si vous voyagez a l'étranger

29 avril 2019
Vaut-il mieux utiliser votre carte de débit Bancontact/Maestro lorsque vous partez en voyage ou la carte de crédit s’avère-t-elle plus avantageuse? La réponse diffère selon que vous vous rendez en Andalousie, à Londres ou à New-York.

Si  vous disposez à la fois d’une carte de débit Bancontact/Maestro et d’une carte de crédit (Visa, MasterCard, American Express), mieux vaut emporter les deux lorsque vous partez en voyage. Compter sur une seule carte s’avère risqué. Car quid en cas de perte de cette carte ou de dépassement de la limite d’utilisation?

Toutefois, n’utilisez pas vos cartes à la légère, comme bon vous semble, sous peine d’être confronté à des coûts élevés. 

La règle générale, qui sera presque toujours la plus avantageuse, est simple: 

  • le retrait d’argent se fait avec votre carte de débit;
  • les paiements se font avec votre carte de crédit.

 Si nous entrons dans les détails, nous devons opérer une distinction suivant votre destination.

Où allez-vous?

Au sein de la zone euro

La zone euro est la région au sein de l’UE dans laquelle l’euro fait office de monnaie officielle. C’est actuellement le cas de 19 des 28 Etats membres. C’est donc le cas si vous vous rendez en Andalousie, p.ex..

Voyez les pays de la zone euro sur la carte ci-dessous (source: europa.eu).

kaart Europa Cliquez pour agrandir

Tant que vous restez dans la zone euro, les opérations coûtent le même prix que chez nous.

Retrait d’argent à un distributeur automatique 

Utilisez pour ce faire votre carte de débit. Dans ce cas, en fonction de votre banque, cela ne vous coûte rien ou tout au plus quelques centimes d’euro. Vous utilisez alors la fonction Maestro de votre carte au lieu de la fonction Bancontact, sans que vous ne vous aperceviez de quoi que ce soit. 
Ne le faites surtout pas avec votre carte de crédit, car la banque vous portera en compte plusieurs euros de frais. 

Notons que, dans certains pays, particulièrement en Espagne, Allemagne ou Grèce, certains  gestionnaires d’appareils (banques ou autres sociétés) comptent des frais pour chaque retrait avec carte, y compris Maestro. Le montant de cet "Access Fee" peut varier (1,5 €; 2,5 €...) mais il doit être affiché sur l’écran du terminal, au moment de la transaction.

Payer

Peu importe la carte que vous sortez du portefeuille: vous n’avez pas à craindre des frais, que ce soit avec votre carte de débit ou de crédit.


En dehors de la zone euro, mais bien en Europe

Même si vous restez en Europe, vous pouvez quitter la zone euro et être donc amené à utiliser la monnaie du pays dans lequel vous vous trouvez. C’est le cas lorsque vous vous rendez à Londres, par exemple. Vous n’éviterez pas les frais, quelle que soit la carte utilisée.

Pour ces coûts, chaque banque applique son propre système. Généralement, un montant fixe par opération auquel s’ajoute une commission de change qui est un pourcentage du montant de l’opération. De ce fait, le montant final des frais que vous aurez à payer en dehors de la zone euro est fonction de votre banque et du montant de l’opération.

Retrait d’argent à un distributeur automatique 

Utilisez si possible votre carte de débit, car les frais sont presque toujours inférieurs à ceux d’une carte de crédit. Toutefois, vous n’aurez pas toujours le choix, car la carte Bancontact/Maestro est loin d’être aussi largement acceptée que les cartes de crédit.

En raison des coûts fixes, une règle d’or est de mise: mieux vaut retirer une somme suffisante en une fois plutôt que plusieurs petits montants.
Un exemple. Vous êtes client chez BNP Paribas Fortis et, pendant votre WE à Prague, vous comptez dépenser environ 200 € en liquide. Le distributeur est à côté de votre hôtel. Si vous utilisez votre carte de débit, retirer l’équivalent de 200 € vous coûtera 15,3 € ou 6,72 € selon que vous le faites en quatre fois ou en une fois. Avec votre carte de crédit, ces mêmes retraits vous coûteront respectivement 27,2 € ou 9,2 €.  
 

Payer

Utilisez de préférence votre carte de crédit, car généralement, les frais sont moins élevés que pour une carte de débit.

 

En dehors de l'Europe

Si vous quittez l’Europe géographique, les frais sont identiques à ceux qui sont facturés en Europe mais hors zone euro.

Mais dès que vous franchissez les frontières de l’Europe, parce que vous vous rendez à New-York ou Djerba, par exemple, vous devez tenir compte d’un autre aspect important : les cartes de paiement ne peuvent pas être automatiquement utilisées n'importe où dans le monde. Si vous ne prenez pas vos précautions, vous ne pourrez donc pas nécessairement y effectuer des retraits ou des paiements avec vos cartes.

 

Votre carte de débit

Depuis 2011, la plupart des banques ont limité l’usage des cartes de débit munies de la fonction Maestro à l’Europe géographique. Cependant, si vous avez l’intention de voyager en dehors des frontières européennes, vous pouvez demander à votre banquier de débloquer temporairement votre carte Bancontact/Maestro.

N’attendez pas la dernière minute pour solliciter le déblocage. Il faut parfois 1 ou 2 jours  avant qu’il ne soit actif. 

Chaque banque a sa propre procédure, le plus souvent la demande peut être introduite par internet ou via l’application mobile, mais parfois il est nécessaire de se présenter à l’agence ou d’envoyer un mail. Certains établissements facturent des frais pour le déblocage, sauf si vous introduisez vous-même la demande par internet ou via l'application mobile (p.ex. chez ING).

Remarque : les cartes de débit de Beobank et de la Deutsche Bank ne sont pas bloquées hors Europe. Vous pouvez donc les utiliser sans restriction.

 

Votre carte de crédit

Certaines banques bloquent les cartes de crédit qu’elles émettent aux Etats-Unis pour se protéger contre le risque de fraude qu’elles doivent assumer. Il est en effet plus facile d’y utiliser une carte falsifiée, puisque les cartes sont souvent utilisables sans saisir de code PIN. Les lecteurs américains ne lisent souvent que la piste magnétique – facile à reproduire – et non la puce sécurisée.

Attention si vous partez en croisière. Les bateaux de croisière naviguent souvent sous pavillon américain. Renseignez-vous car votre carte pourrait être inutilisable en Méditerranée !

Afin de rendre votre carte de crédit « mondialement utilisable », vous devrez donc dans certains cas en faire la demande avant de partir.

Certaines banques proposent toutefois une solution d’urgence pour les personnes se trouvant déjà aux États-Unis avec une carte bloquée. Le déblocage peut alors se faire en utilisant la carte sur un appareil exigeant le code secret, comme c’est souvent le cas sur un distributeur automatique de billets (pareil retrait sera toutefois assorti de frais).

 

Quelques conseils pour finir

Conseils avant de partir 

Vérifiez la date d’expiration de vos cartes et assurez-vous que vous les avez signées au dos. 

Votre compte est-il suffisamment provisionné pour faire face à vos dépenses à l’étranger?

On dépense souvent plus en vacances que dans la vie quotidienne, il est tout à fait possible que les limites qui vous satisfont habituellement ne soient pas suffisantes en voyage.  Tant les cartes de débit que celles de crédit ont des limites quant au montant que vous pouvez prélever et/ou dépenser par jour et/ou par semaine. Ces limites diffèrent d’une banque à l’autre. Pour éviter d’être dans l’embarras une fois sur place, renseignez-vous avant de partir et envisagez de demander à votre banque que les montants maximums soient temporairement relevés. 
N’oubliez pas que lorsque vous louez une voiture, réservez un hôtel ou faites le plein de carburant par exemple, il est très fréquent qu’un montant soit bloqué sur votre carte de crédit à titre de caution, de garantie. Ce montant ne vous est pas débité mais il est pris en compte de manière temporaire comme une dépense dans les limites d’utilisation de la carte.

Si vous avez besoin de devises étrangères, commandez-les 1 semaine à l’avance à votre banque ou dans une agence de change.

Si vous avez une carte de crédit «haut de gamme» (type «gold» ou autre), il arrive souvent qu’elle vous offre des assurances liées aux voyages. Renseignez-vous auprès de votre banque pour connaître exactement la couverture dont vous bénéficiez, annulation, assistance ? A noter que, souvent, ces assurances ne jouent que si le paiement du voyage a été effectué au moyen de la carte. 

Si vous sortez d’Europe vérifiez auprès de votre banque si vos cartes ne doivent pas être débloquées au préalable.

Notez et/ou encodez dans votre gsm (ou ailleurs que dans votre portefeuille) le n° de téléphone auquel bloquer votre carte (généralement Card Stop +32 70 344 344). Notez aussi le n° du compte à vue auquel elle est liée et le n° de téléphone de votre banque. Le blocage est plus rapide lorsque vous pouvez décliner le numéro de compte. 

Emportez une copie de votre carte d’identité et/ou de votre passeport et conservez les dans un endroit séparé des documents originaux. Vous pouvez aussi envoyer par mail à un proche le scan de vos documents d’identité. En cas de besoin il sera en mesure de les transférer. Si on vous vole votre portefeuille, que vous n’avez plus aucun moyen de paiement, vous vous tirerez plus facilement d’affaire si vous êtes en mesure de prouver votre identité (en contactant votre banque, une assurance assistance que vous avez contractée ou l’ambassade).

Conseils pour le voyage

Si vous disposez à la fois d’une carte de débit Bancontact/Maestro et d’une carte de crédit (Visa, MasterCard, American Express), mieux vaut emporter les deux et ne pas les ranger au même endroit. Compter sur une seule carte s’avère risqué. Une pourrait être bloquée, égarée, volée ou avoir atteint sa limite d’utilisation.

Si on vous donne le choix entre payer en monnaie locale ou en euro, choisissez de payer en devise locale, vous y gagnerez presque toujours.

Si on vous vole votre carte ou que vous l’égarez, faites-la bloquer sans retard. Après cette notification, les transactions frauduleuses sont assumées par l’émetteur de la carte, moyennant une franchise de 50 euros, et à condition de ne pas avoir fait preuve d’une négligence grave.

En vacances, on fait plus de transactions que d’habitude et dans une ambiance différente. Ne relâchez pas votre vigilance. Les escrocs fréquentent beaucoup ces endroits et ils le font dans l’espoir d’arnaquer les bienheureux vacanciers distraits!

Lorsque vous faites des achats dans un pays en dehors de la zone euro, certains commerçants l’acceptent, demandez du cash en plus, cela vous évitera des frais de retrait.

Conservez tous les tickets relatifs à vos dépenses et retraits. Vous contrôlerez vos relevés de cartes de crédit et vos extraits bancaires au  retour.