News

Banques: les frais cachés et la tarification rampante, ça suffit !

14 décembre 2018

14 décembre 2018
Avec la fin de l'année, les changements tarifaires chez les banques se multiplient avec leur lot d’augmentations et de frais plus ou moins cachés. Les services ont un coût, mais celui-ci doit être transparent, prévisible et acceptable pour le plus grand nombre. Ce qui n’est plus le cas dans le monde bancaire. Nous demandons aux autorités d’ouvrir le débat sur la question.

Nous avons toujours dénoncé les "frais cachés" que les banques pratiquent dans leurs tarifs. Les retraits payants en font partie. Cette tarification rampante crée un fait accompli pour les nombreux consommateurs concernés. Ce que nous jugeons inacceptable.

Malgré l’évolution des moyens de paiement et l’apparition de nouveaux acteurs, la problématique demeure. Les services ont un coût, mais celui-ci doit être transparent et prévisible, tout en restant acceptable pour le plus grand nombre.

En règle générale, les augmentations tarifaires concernent:

  • le coût de certaines cartes de paiement (principalement les cartes de crédit) et de certains packs (forfaits annuels);
  • l’intervention d’un membre du personnel de la banque;
  • les retraits (exemple récent avec le compte "gratuit" Lion Account d'ING).

Des comptes gratuits… qui ne le sont pas ou plus

Suite à l’annonce d’ING, le nombre de comptes vraiment gratuits diminue. Outre quelques comptes internet et des offres de niche, on en dénombre trois essentiellement : Keytrade KeyPack, DB E-Account et Argenta Girorekening, lesquels comprennent en outre une carte de crédit. 

Nous préconisons que chaque banque ait au moins un compte gratuit dans sa gamme de formules. Et si elles ne le proposent pas, la concurrence de nouveaux acteurs le fera...

Consultez notre comparateur 

En attendant, vous avez tout intérêt à consulter notre comparateur comptes à vue pour trouver la meilleure offre adaptée à votre profil.

Vers le comparateur

Les dernières augmentations, les nouveaux frais y sont répertoriés, même si certaines banques n’ont pas encore fait connaître leurs intentions. Selon vos habitudes bancaires, la consultation de notre comparateur vous fera économiser jusqu’à 140 € par an.

Une société sans cash ? Ouvrons le débat !

Orienter le consommateur de cette manière vers le sans cash, autrement dit le tout à l’électronique, et ainsi décourager toutes les opérations de base (notamment manuelles) ne peut se faire en imposant des frais plus ou moins cachés.

N'oublions pas que l’on impose aussi de plus en plus au consommateur de tout faire lui-même sous sa seule responsabilité. Se diriger vers une société totalement digitale est un choix qui doit être démocratiquement accepté.

Nous demandons donc aux autorités de jouer leur rôle et d’ouvrir le débat sur la question.

Soutenez Test Achats dans la défense des droits des consommateurs

Plus de 300.000 personnes comme vous nous aident à défendre quotidiennement les intérêts de TOUS les consommateurs. Pour remplir cette mission en toute indépendance, Test Achats, qui n'est pas financé par les entreprises ou l'Etat, dépend de la participation de ses membres.

 

Nous effectuons plus de 5.000 tests de produits et de services chaque année dans des laboratoires indépendants, réalisons des enquêtes exclusives, prodiguons des conseils pratiques et juridiques sur mesure, assistons nos membres dans leurs litiges avec une entreprise ou un organisme, intervenons auprès des pouvoirs publics et des organisations internationales et menons des campagnes qui visent à faire entendre la voix des consommateurs, votre voix !

 

En devenant membre de Test Achats, vous nous permettez de continuer à défendre ces droits dans une société de consommation qui change continuellement.

 Devenez membre

Déjà membre? Se connecter