News

Acheter et payer plus tard : séduisant, mais potentiellement dangereux

29 juillet 2020
klarna payment

La plateforme de paiement Klarna permet de payer trois semaines après l’expédition du produit que vous avez acheté. Bien curieuse manière de consommer. Et pour certains, risque de tomber dans le surendettement.

Klarna, c’est une plateforme de paiement (un peu comme PayPal) développée par une banque suédoise qui fonctionne via une application pour smartphone. Déjà présente dans d’autres pays, elle a débarqué depuis peu en Belgique.

Les "plus" du système

Klarna vous offre la possibilité de payer 21 jours après l’expédition du produit que vous avez acheté. Et ce, sans frais ni intérêts. Le système vous alerte par e-mail que le moment est venu de virer l’argent. Si vous ne vous exécutez pas, après un rappel gratuit, des frais de retard pouvant être salés vous seront réclamés. 

L’avantage ? Vous pouvez voir la marchandise avant de payer. Si vous décidez de la renvoyer, vous ne la payerez tout simplement pas et éviterez donc de passer par la case remboursement.

Klarna propose en outre un service clientèle qui vous assiste si le colis n’est pas livré ou si vous rencontrez un autre problème avec le vendeur.

Tout cela est bien beau, mais...

Notons d’abord que les commerces belges qui ont intégré cette méthode de paiement sont pour l‘heure rares. L’application n’est donc pas encore d’une grande utilité.

Klarna se vante par ailleurs de ce que le "report de paiement" ne coûte rien au consommateur. Raisonnement un peu court puisque le commerçant paie pour ce service. Et répercute donc le surcoût sur ses clients.

Sachez aussi qu’en cas de litige, s’il vous faut déposer une plainte, vous devrez vous adresser au service de médiation… suédois.

Une curieuse manière de consommer

Plus généralement, ce nouveau type de paiement pose pas mal de questions. 

Est-ce vraiment une bonne chose de pousser les consommateurs à passer commande sans (trop) réfléchir sous prétexte que l’on peut "payer plus tard" et "renvoyer la marchandise sans l’avoir payée" ? N’est-ce pas une pratique dangereuse en terme de surendettement ? Est-ce là, finalement, une manière responsable de consommer ?

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

Commentaires

Soyez le premier à commenter